Choisir et planter une haie

Il existe, bien sûr, toutes sortes de haies de toutes les tailles et d’espèces différentes  qui ont chacune leur utilité : brises vents, délimitation d’un terrain ou d’une propriété, se protéger du voisinage, créer une barrière défensive pour dissuader les cambrioleurs ou tout simplement remplir une fonction esthétique comme les haies de buis de bordures.

Ces plantations végétales permanentes (ou au moins de longue durée), selon l’espèce, peuvent avoir un impact très bénéfique pour les oiseaux et les insectes auxiliaires du jardin.  Les oiseaux utilisent les haies pour s’abriter, faire leurs nids et manger les baies, s’il y en a, en hiver.  Toutes sortes d’insectes  et petites animaux vivent, mangent et se reproduisent dans les haies et accroissent la biodiversité du lieu.

Mon adorable belle-mère, Suzie, a planté une haie à travers un grand champ chez nous pour justement enrichir la biodiversité.  20 ans plus tard cette haie est magnifique et pleine de vie. En l’approchant on entend le gai bruit de toutes sortes d’oiseaux. Elle a choisi des espèces indigènes comme aubépine, fusain , chêne, sorbier, frêne, cornouiller sauvage… .pour qu’elles soient parfaitement adaptées au climat et à la flore du coin.  Cette grande haie est cohérente et belle dans ce paysage.

Quels plants de haie choisir pour la biodiversité ?

planter une haie multiespècesLa belle et grande haie de Suzie aux espèces variés

Je pense vraiment qu’il faut privilégier  des haies contenant de nombreuses espèces pour d’une part attirer les pollinisateurs et d’autre part favoriser la biodiversité si importante en jardinage bio.  Les haies à espèce unique sont moins intéressantes, surtout s’il s’agit de résineux.

Je vous propose de parcourir 2 sites qui  listent plusieurs espèces  favorables à la biodiversité.  Si vous pensez planter une haie je crois qu’ils pourraient vous intéresser.  Les espèces indigènes qui  fournissent du pollen et du nectar suivis de baies sont excellentes. Si vous taillez votre haie il vaut éviter la taille pendant la période de floraison et fructification.

Le site énergie-environnement donne de nombreuses informations sur chaque espèce (exposition souhaitable, floraison, nourriture des oiseaux, etc…

Le site belge explique surtout pourquoi et comment choisir des plantes indigènes.

 

Les espèces de plantes de haies qu’il vaut mieux éviter :

Le Cyprès de Leyland et le Thuya. Certes ces haies poussent rapidement mais elles n’apportent rien en termes de biodiversité. De plus, les déchets de taille des conifères ne sont pas idéals pour le compost car ils mettent très longtemps à se décomposer.

Le Laurier Palme / Laurier Cerise n’est  pas intéressant pour la biodiversité et peut, de plus, être envahissant.

L’entretien des haies est un facteur qui mérite considération.

Les grandes espèces qui poussent très vite demandent une taille régulière et cela peut rapidement devenir une corvée.   On voit souvent des haies de conifères qui deviennent trop grandes, qui sont ensuite taillées un peu radicalement et qui ne repoussent pas.  Encore une raison pour éviter ce genre de haie !  Une option est de confier la taille aux gens du métier ; vous pouvez, par exemple, trouver un spécialiste de taille de haie dans votre région.

Fehler 404 - Seite nicht gefunden | Heimwerker-Forum | 1-2-do.com

404

Huch,

da ist etwas schiefgegangen. Die angeforderte Seite kann leider nicht gefunden werden.

Bitte versuche es mit einer dieser Möglichkeiten:

  • überprüfe bitte, ob Du die Adresse richtig eingegeben hast
  • benutze die Suche rechts oben
  • sofern Du dies für eine Fehlfunktion des Servers hältst, informiere bitte den Webmaster (Link: administrator@1-2-do.com).

Dein 1-2-do Team