Réalisation d'un portail coulissant en bois

NEXT
Vue de l'extérieur
1/3 Vue de l'extérieur
PREV
Bois
par paroroma
23/11/2015 23:52
12883 Vues
  • Plus de 4 joursMoyen
  • Plus de 4 joursPlus de 4 jours
  • 400400,00 €

Nous pouvons garer les voitures mais ce n'est pas un vrai portail qui ferme l'ouverture. Il est temps d'en réaliser un plus digne de ce nom et avec possibilité d'automatisation ultérieure.


Portail coulissant
4.6 5 5

Instructions de montage

Matériel requis

unités Description Matière Dimensions

Outils requis

1 Le projet du portail

Comme souvent, il faut commencer par bien réfléchir sur quoi faire et comment le faire.

La trésorerie ne nous permet pas pour l'instant de nous payer un beau portail coulissant en Alu.

D'autant plus qu'il y a déjà le portail battant pour l'accès au sous-sol et pour une question d'esthétique il faudrait avoir une harmonie entre les deux.

La solution retenue est donc pour l'instant de faire un portail en bois dans le même style que l'existant. Le rêve nous verrons plus tard ...

Première opération donc, prendre les mesures des éléments (barres, montants, ...) qui composent le portail actuel afin de "dessiner" le projet du nouveau.

Deux petites différences déjà. En premier l'actuel fait 2,95 m de large. Pour faciliter la rentrée des voiture, le coulissant sera légèrement plus grand soit 3,3 m.
En second, afin de rester dans l'idée de la clôture, le portail sera plus haut. L'existant fait 1,44 m et le nouveau fera 1,85 m.

Pour les dimensions et le dessin c'est assez vite fait. Il reste cependant à bien réfléchir sur les assemblages et les moyens de les réaliser.

2 Réalisation du portail (partie 1)

NEXT
Le bois qui servira à fabriquer le portail
1/11 Le bois qui servira à fabriquer le portail
PREV

Première opération la récupération des matériaux.

Vu la destination du bois, je vais chercher dans le rayon du bois pour doublage / isolation par l'extérieur.

Pour l'armature cela sera à partir de lisse en 145X45 mm longueur 3 m.

Pour le remplissage cela à partir de lame de bois en 140x18 mm longueur 2,5 m.

Tout ce bois est en classe 3 traité en autoclave.

Les morceaux de bois sont choisis parmi les plus droits. Et pas de mauvaise surprise, après plusieurs semaines de stockage au sous-sol, cela n'a pas bougé, le bois ne s'est pas vrillé ni cintré.

Au moment d'attaquer la réalisation proprement dite, je commence par choisir les plus beaux morceaux et la destination, traverse haute ou basse ou montants.

Les traverses sont d'abord coupées sur quelques mm d'un côté afin de récupérer une face propre et d'équerre. Puis je mesure les 4 traverses afin de déterminer la plus courte et de couper toutes les traverses à la même longueur. Au final la longueur récupérée est de 2,995 m.

Pour être en cohérence avec le portail battant existant, les 2 traverses centrales sont recoupées en hauteur à 100 mm.

Ensuite je coupe le bas de 2 autres morceaux puis je les coupe à 1,915 m pour faire les 2 montants. ceux-ci arriveront donc au même niveau que la traverse haute mais dépasseront en bas de la traverse basse.

Une fois les morceaux prêts il faut commencer l'assemblage. Les montants et les traverses seront rendus solidaires par le biais de tourillons de gros diamètre (18 mm).

Pour empêcher l'écartement des éléments j'utiliserai des plaques de montage pour meuble maintenues avec de la tige filetée de M6 en inox ainsi que des écrous.

L'opération la plus délicate est bien entendu le perçage des morceaux de bois pour le passage des tourillons. Pour faciliter la chose je fabrique un gabarit qui permettra de percer les trous au bon entraxe.

Pour les tourillons il ne s'agira pas du trou définitif mais du trou de centre pour guider le foret.

3 Réalisation du portail (partie 2)

NEXT
Les trous pour la vis et les tourillons
1/14 Les trous pour la vis et les tourillons
PREV

Une fois l'ensemble de mes pièces de bois percées, il ne sera plus possible de revenir en arrière.

Pour être plus sûr, je préfère prendre un peu de temps et utiliser une chute de bois pour faire un prototype de liaison. Cela me permettra aussi de me faire la main et de voir les difficultés de réalisation.

Conclusion de ce test : cela fonctionne bien, la liaison me semble solide.
L'idéal aurait sans doute été un assemblage tenon-mortaise mais le résultat obtenu est bien supérieure à une liaison par vis ou clous ou équerres.

Je peux donc attaquer sereinement le travail de repérage et perçage sur l'ensemble de mes éléments en bois (traverses et montants).

Le plus délicat est le perçage des trous diamètre 18 avec le foret trépan. Comme c'est l'ajustement qui donne la résistance à l'assemblage, je fais des essais de réglage du trépan afin d'obtenir un trou légèrement plus petit que le tourillon.

Les traverses médianes sont positionnées équidistante afin de prévoir la coupe des lattes en série avec un gabarit.

Les tourillons sont eux ajustés un par un, le résultat des trous dans le bois variant en fonction de la zone percée (noeuds, densité et sens des fibres, ...).

La tige filetée inox est découpée en morceau de 80 mm et mise de côté (8 morceaux).

Pour le perçage des trous de logement des fixations métalliques, je préfère déplacer la perceuse à colonne afin de pouvoir assurer la perpendicularité des trous ainsi que la profondeur.

Le temps que je vais perdre en déplaçant l'outil et en préparant un support pour maintenir la pièce en bout est largement compensée par la facilité et la qualité du travail réalisé.

Dernière opération sur l'armature de portail : la réalisation des rainures pour le logement des lattes de fermeture.
Il faut donc réaliser dans les montants et les traverses une rainure d'environ 19 mm de large et de 10 mm de profondeur afin de loger les lattes et leur permettre de bouger afin de tenir compte des dilatations/ rétractations.

L'opération est réalisée à l'aide d'une défonceuse équipée d'une fraise disque. Celle-ci doit être réglée de façon à couper un peu plus de la moitié de la largeur de la rainure. En usinant d'abord d'un côté, puis de l'autre, on obtient une rainure parfaitement centrée.

Il reste ensuite à percer les trous diamètre 30 pour loger les systèmes de maintien.

4 Réalisation du portail (partie 3)

NEXT
Poteau de droite percé et assemblé
1/3 Poteau de droite percé et assemblé
PREV

Si pour les ajours du bas et du milieu la question ne se pose pas (remplissage intégral) pour celui du haut la question reste ouverte :
remplissage complet, remplissage style barrière avec alternance de vide et de plein, remplissage complet avec découpe en forme ...

Même si la solution définitive n'est pas connue, il est toujours possible d'avancer sur le projet par la découpe des lattes de remplissage.

Comme dit précédemment les traverses sont équi-réparties, la distance entre chaque est donc de 44,7 cm. La longueur entre fond de rainure est donc de 46,7 cm, soit une longueur finale de latte  de 46,2 cm.

Comme il y a beaucoup de latte à couper et pour éviter de positionner X fois le rail de guidage, je préfère faire un petit gabarit qui positionnera ma zone de coupe de scie par rapport à la fin de pièce. (voir ici)

 Il reste également à préparer 2 petites extensions qui viendront se mettre sur le montant droit (vue de l'intérieur) du portail.

La partie haute permettra d'avoir en position fermée un maintien du portail avec les 4 roulettes de guidage.

La partie basse va permettre de prolonger la crémaillère de manœuvre et ainsi pouvoir ouvrir le portail un peu plus et décaler le moteur de manœuvre vers la droite. L'ouverture de passage pour les voiture sera ainsi optimale.

5 Quincaillerie

NEXT
La barre qui servira au maintien des roulettes
1/11 La barre qui servira au maintien des roulettes
PREV

Il faut également réaliser la partie qui recevra les roulettes de manœuvre. Sur le portail provisoire celles-ci étaient juste fixées sur le tasseau bas par l'intermédiaire de boulons de M6.

Cette solution était acceptable en raison du poids réduit de ce portail ainsi que par le fait que la manœuvre était manuelle.

Sur le nouveau portail la traverse basse fait 11cm de plus en hauteur. Il n'est donc pas envisageable pour moi de mettre un boulon traversant. De même pour une raison de résistance et de tenue dans le temps il m'est inconcevable d'envisager une fixation directe dans le bois via des tirefonds.

La solution que je prévois est donc le vissage de chaque roulette via 2 boulons de M6 dans un plat d'acier de 6mm d'épaisseur sur 30mm de large et 400 mm de long. Ce plat sera logé dans une rainure réalisée dans le bas de la traverse basse et rendu solidaire par 5 vis de 6 longueur 100 prévues pour les assemblages extérieurs type terrasse.

La réalisation est classique : perçage des trous pour le passage des vis à 6,5 puis un coup de chanfrein pour que la vis soit bien plaquée.

Pour les boulons, perçage à 5mm puis passage d'un taraud. Les 2 pièces sont ensuite séparées et dégraissées avant peinture.

Pour la poutre il faut régler l'outil à rainure afin d'obtenir une rainure de 30 mm de large. Un deuxième disque va donc être rajouté pour faire un usinage plus large et obtenir un logement symétrique par usinage depuis les 2 faces (comme pour les lattes).
Seulement cette fois-ci la rainure est trop proche du bord de la pièce de bois pour utiliser le roulement comme guide (cela tombe dans le rayon).
J'ai donc utilisé le plat présent sur la semelle de la défonceuse en appui sur un rail composé d'un fer plat et de 2 serre-joints. Pour être sûr de mettre le "rail" de guidage au bon endroit, je fabrique un petit gabarit avec une chute de bois.
Après un test sur une chute, je me lance dans l'usinage de la traverse basse. Les 2 supports de roulette seront bien intégrés dans l'épaisseur de la traverse !

Afin d'assurer un esthétique cohérent avec le portail battant, des équerres vont être rajouter dans les angles. Cela aura aussi l'avantage de renforcer la structure.

Comme la dimension n'est pas facile à trouver, il me faut les réaliser sur mesure en soudant ensemble 2 pentures pour volets (un morceau fait 600 mm de long et l'autre 400 mm).

Donc je prends les morceaux et je les coupe à la dimension. Puis je réalise un chanfrein pour loger la soudure.

Afin de pouvoir travailler sereinement et de manière confortable, je réalise un gabarit de maintien avec des pions qui viennent se prendre dans les trous de vis.

Une fois la soudure faite, je passe un coup de brosse puis de lime pour avoir un résultat propre puis un coup de peinture antirouille.

Il ne reste plus qu'à les positionner.

6 Finitions 1

NEXT
Mise en place des pare-close entre les barreaux
1/5 Mise en place des pare-close entre les barreaux
PREV

Tous les morceaux prêts il ne reste plus qu'à assurer un montage à blanc dans le sous-sol. Le but de cette étape étant de vérifier que tout va bien et d'effectuer les ajustages nécessaires.

Ce montage à blanc permet également d'avoir une idée de l'aspect définitif.
Ma femme souhaite donc avoir une partie supérieure comportant en alternance des vides et des pleins.
Donc en considérant qu'il y aura un vide à chaque extrémité il faut compter une division en un nombre impair de fois. Il suffit maintenant de déterminer la dimension en fonction du nombre de lames et de la longueur.
La bonne quantité est donc de 25 intervalles de 12 cm qui fait un total de 3 m. Donc 13 vides et 12 pleins. Il n'y a plus qu'à sortir la scie pour couper les lames de bois à 12 cm de large et également de prévoir des morceaux de tasseaux pour combler les rainures des traverses entre les lames de bois.

Une fois les éléments de structure emboités et avant vissage définitif, je vérifie le bon équerrage entre montant et traverse. Pour cela vu la taille de l'ensemble, le plus simple est d'utiliser la règle de Pythagore sur les triangle rectangle : le carré de l' hypoténuse est égal à la somme des carrés des 2 autres côtés.

L'application est simple : si on prend le point d'intersection montant et traverse et que l'on trace un point M sur le montant à 3m et un point T sur la traverse à 4m, la distance entre les points M et T sera de 5m.
Et bien sûr cela fonctionne avec les multiples donc je vais mettre mon point M à 1,5m et mon point T à 2m et vérifier qu'entre les 2 j'ai 2,5m.


7 Finitions 2

NEXT
Planche pour bas de portail
1/12 Planche pour bas de portail
PREV

Pour la finition cela sera de la peinture spéciale bois extérieur couleur rouge (2 couches par côté) qui ira également plus tard recouvrir pour une question d'harmonie, le portail battant et également la porte d'entrée de la maison (l'année prochaine sans doute, vu que la température baisse)

Il faut également préparer les bouchons qui viendront obturer les trous des systèmes de maintien. Pour cela je découpe dans une des chutes des rondelles de bois avec une scie cloche. Le diamètre n'est pas tout à fait bon, il est un peu trop grand.

Je me fais un petit outil de contrôle en découpant au foret plat un trou au diamètre adéquat. Puis je ponce le tour des disques à l'aide d'une ponceuse à bande posée à l'envers. Je vérifie de temps en temps et dès que le disque passe dans le trou, je passe au suivant.

Il faut ensuite les peindre avant de les coller dans les trous.

Pour éviter que des éléments passent sous la porte (feuilles mortes, papiers, ...) je vais ajouter à l'extérieur en partie basse une planche qui fermera le jour par rapport au sol.

J'utilise 2 planches qui me reste du cloisonnage. Je les coupe en largeur et fabrique un tenon mortaise pour bien les maintenir plaqués ensemble à la liaison.

Un coup de défonceuse sur la périphérie pour ajouter un rayon de 5 et mise en peinture.

8 Zone de guidage

NEXT
La règle de maçon qui va me servir à faire les guidages
1/10 La règle de maçon qui va me servir à faire les guidages
PREV

A l'initial j'avais prévu d'ajouter un plat en alu  vissée en partie haute pour assurer l'appui des roulettes de guidage et éviter que le frottement de celles-ci use la peinture du portail.

Le problème c'est que fixer ce plat il aurait fallut des vis en haut et en bas, en dehors de la zone de passage des roulettes.

J'ai donc ensuite pensé à une équerre en alu que j'aurais pu fixer sur le chant supérieur. Mais la dimension maximum que j'ai trouvé couramment était de 2m, ce qui aurait nécessité un raccord. Il aurait de plus fallut 4 morceaux à près de 15 euros pièces ...

J'allais repartir pour réfléchir et trouvé une solution quand celle-ci s'est présentée à moi : une règle de maçon de 4m qu'il suffit de couper.

De plus pour obtenir de la rigidité et limité le nombre de fixation il suffit de couper en forme de U irrégulier (un bord de 47 et un bord de 10), le petit bord venant se loger dans une encoche sur le chant supérieur.

Pour commencer je coupe la règle à la longueur souhaitée. La chute pourra toujours me servir de guide plus tard.

Ensuite le profilé reçoit un coup de lame (scie sous table ou scie circulaire) sous chaque bord afin de faire le petit retour.

Un coup de scie sur la face opposée, au milieu et nous voici avec les 2 morceaux de profilé plus une chute.

Je ressors mon assortiment de fraise pour rainure. Je règle la machine et je fais un essai sur une chute. Un petit ajustement de la butée et c'est bon pour faire une rainure en haut du portail.

Celui-ci n'étant pas monté de manière définitive, les différentes pièces constituant le haut seront rainurées les une après les autres puis remontées.

Il ne reste plus qu'à passer un coup de sous-couche dans la rainure.

Quelques vis en partie basse suffiront à tenir le profilé plaqué sur le bois. (à faire après peinture définitive).


9 Mise en place du portail

NEXT
Le support de roulette et l'essai de montage de la roulette
1/14 Le support de roulette et l'essai de montage de la roulette
PREV

le portail est quasi fini. Il reste maintenant à le mettre en place.

Je fixe les plaques support de roulette et vérifie que les roulettes se montent bien, et je fixe la planche du bas (peinte à part).

Le portail a été assemblé au sous-sol. Il faut maintenant le mettre en place.

Le portail provisoire est démonté afin de récupérer les roulettes qui sont vissées sur le nouveau portail.

Première action : le remonter du sous-sol à l'aide de 3 autres personnes.

Le portail est ensuite posé sur son rail. Il reste maintenant à poser le système de maintien en partie haute ainsi que les butées de manœuvre (en bas) et le système de fermeture.

Celui-ci ne servira que pour la période avant la mise en place de la motorisation et ensuite pendant les congés, en sécurité.

Le système de maintien en position fermé est provisoire également. Il s'agit d'une planche en CTP marine découpée en attendant la pièce en plat d'acier soudée. Le but de cette pièce est de rattraper les éventuels vrillage du portail en fin de manœuvre.

Après réglage des roulettes de guidage, il se manœuvre tout seul ou presque. Il reste maintenant à l'automatiser, mais ça c'est à venir.

Pour l'instant on profite déjà de ce que nous avons.

10 Complément : guide position fermée

NEXT
Le tracé pour formage et positionnement ainsi que la barre qui va servir à faire le guide
1/8 Le tracé pour formage et positionnement ainsi que la barre qui va servir à faire le guide
PREV

Le système de guidage en fin de fermeture est constitué d'un panneau de CTP marine qui a une forme d’entonnoir pour guider la roulette haute.

Mais ce n'est pas très esthétique. Le système va donc être remplacé par un guide en plat d'acier soudé.

Je commence donc par faire un croquis à l'échelle 1 sur une planche de bois. Celui-ci me permet de préparer les longueurs à couper, de vérifier les angles de pliage et de mettre en position les pièces les unes avec les autres avant soudure.

On retrouve bien sûr une forme d'entonnoir formée par 2 morceaux de barre légèrement pliées.

Un petit morceau vient à l'arrière pour assurer la liaison entre le deux morceaux et vis à vis du pilier. La dimension de ce morceau est volontairement plus petite que la distance sur la pièce en bois existante afin de tenir compte du futur enduit. Ce sous ensemble forme une sorte de F.

La liaison sur le pilier est assurée par deux pièces soudées entre elles en forme de L, la grande partie comportant 2 trous qui serviront à la fixation de l'ensemble.

Les 2 sous ensembles en L et en F sont donc soudés entre eux pour former le support.

Il ne reste plus qu'à passer un coupe de lime et un coup de brosse métallique avant peinture anti-rouille puis mise en place.


18 commentaires

vers « Réalisation d'un portail coulissant en bois »

Très beau portail. J'espère qu'un jour je serais capable de réaliser un tel projet. Merci pour ce partage. C'est énorme.
2015-11-24 07:36:46

Merci. Il faut se lancer un jour, en commençant par des trucs simples et petit à petit ... Je n'avais pas fait ce genre de menuiserie avant mais avec quelques bons outils, en regardant sur internet et aussi en faisant des prototypes d'essais pour valider les idées et se faire la main, on prend confiance.
2015-11-24 08:17:55

Très beau travail avec des assemblages parfait et d'une grande résistance bravo.
2015-11-24 08:33:54

super fabrication ! un tuto qui va pouvoir servir a plein de monde !
et comme tu le dit il faut se lancer !
2015-11-24 09:07:43

Bonjour paroroma ,

Merci pour votre partage ! C'est un très beau projet, très bien détaillé :)

Vous pouvez désormais profiter de votre nouveau portail ! N'hésitez pas à partager avec nous d'autres projets !

A bientôt sur le Coin des Bricoleurs.

L'équipe Bosch Online
2015-11-24 09:39:01

Bravo pour ce travail et pour le détail des étapes !
2015-11-24 17:07:09

Merci pour vos commentaires. Si vous avez besoin de plus d'informations ou de détails, n'hésitez pas je les rajouterai.
2015-11-24 21:49:06

Merci. Je prend note de tous tes conseils et je n'hésiterais pas à te consulter.
2015-11-25 05:47:39

Beau boulot !!!
Pas pour moi ça pfffffffffffff trop de trucs à penser en même temps ;)

et puis mon voisin n'apprécierait pas que mon portail passe au travers de son talus .... lol
2015-11-25 12:58:46

Suffit d'ouvrir quand il n'est pas là, ni vu ni connu ;-)
2015-11-25 13:21:21

ouahh ! gros chantier
et super projet détaillé !
2015-11-25 16:35:14

Bravo
Merci pour toutes ces explications bien détaillées.
2015-11-26 10:36:07

Salut ! Beau boulot ! Effectivement, il faut penser à la règle de maçon en alu, c'est pas chère et çà peut rapporter gros; j'en avait aussi acheté une un jour pour fabriquer plusieurs profils alu, beaucoup moins onéreux, par contre l'épaisseur est plus faible, il me semble. Moi, il faut que j'automatise mon portail; j'ai emmené l'électricité dans le coin; il me reste le choix du mécanisme, sans doute à vérin car j'ai un mur en retour et j'ai pas de place pour le retour d'un bras articulé. A+
2015-11-26 11:20:59

J'ai déjà les éléments de l'automatisation (moteur, crémaillère, gyrophare, cellules) ...

Faut que j'installe maintenant et tirer l'électricité depuis le tableau.
2015-11-26 12:08:42

++++++1 2 3 , quel boulot superbe réalisation je me suis régalé , de plus les explications impeccable je croyais être dans l'atelier avec toi ^^



2015-11-29 20:27:41

Je viens de rajouter le complément sur le guide en fermeture. Il est peint, il n'y a plus qu'à le monter !
2015-12-01 23:08:20

beau portail, digne d'un pro !
2015-12-25 18:21:05

Merci Careli
2016-01-28 09:04:28

S’inscrire / se connecter !