Découpage dans la pierre, le carrelage,

Un déoupage pleine plaque
1/1 Un déoupage pleine plaque
Carrelage
par paroroma
24/03/2015 21:46
935 Vues
  • Moins d’un jourFacile
  • Moins d’un jourMoins d’un jour
  • 11,00 €

Lors de la réfection de mon ancienne cuisine et lors de la réalisation de mon mur de salle à manger j'ai été confronté à la même situation : la nécessité d'intégrer des découpes pour prises ou interrupteur dans un revêtement en carrelage ou en pierre.

La technique que j'ai utilisé dans les 2 cas est la même. je vais la présenter ici.  

3.0 5 1

Instructions de montage

Matériel requis

unités Description Matière Dimensions

Outils requis

1 Le repérage

Cas d'une découpe entre 2 plaques
1/1 Cas d'une découpe entre 2 plaques

La première opération consiste à repérer par rapport aux bords du carreau ou de la pierre le centre approximatif du trou à faire.

Ce centre est ensuite repéré sur le carreau ou la pierre.

Ensuite je trace un carré centré sur ce trou de dimension égal au diamètre à percer. Ce tracé va me permettre de centrer la scie cloche qui n'a pas de foret central de guidage.
Il est aussi possible de tracer un cercle de diamètre légèrement supérieur au diamètre de la scie cloche.
 

2 L'usinage

NEXT
La scie cloche diamant
1/7 La scie cloche diamant
PREV

La scie cloche diamant que je dois utiliser est montée sur ma perceuse à colonne.

La vitesse de rotation doit être réglée pour être la plus faible possible. Dans le cas de ma perceuse elle se situe à 560 trs/mn.

La scie cloche contient au centre un disque en mousse qui sert de réservoir pour l'eau de lubrification. Je prévois à coté de quoi rajouter de l'eau (bouteille, seringue, verre, pinceau ...)

Je pose la matière à couper sur une chute de planche de bois.

Sans mettre en route la perceuse, je descends la scie cloche et positionne la matière à couper de façon à ce que la scie soit tangente au carré sur les 4 faces ou concentrique au cercle.

Il ne reste plus qu'à remonter la scie cloche, mettre en route la perceuse et redescendre doucement la scie cloche.

L'attaque est la partie la plus difficile, particulièrement dans le cas de revêtement non régulier. Il faut en effet maintenir l'élément à couper pour qu'il ne bouge pas par rapport à la position réglée précédemment.

Il pourrait être envisagé de fixer la planche de bois sur la scie puis de maintenir la matière à couper dessus via des clous en périphérie. Je n'ai pour l'instant pas eu nécessité de recourir à ce système.

Une fois le sillon entamé ce n'est qu'une question de patience en fonction de la dureté et de la fragilité de la matière à couper.

Bien s'assurer que la coupe soit toujours faite avec un lubrifiant (dans le cas présent de l'eau). Pour cela je regarde les résidus de la coupe. Dès que la pâte commence à se transformer en poussière, je relève la scie et je rajoute de l'eau dans le sillon. Il est ensuite très facile quand on redescend de se remettre dans le sillon.

On continue à descendre doucement jusqu'à déboucher. J'ai procédé comme cela à chaque fois et le résultat est impeccable, même dans les blocs de pierre de parement constitués de différentes pierres.

Au cas où le trou se situe entre 2 morceaux de carrelage ou 2 blocs de pierre, il est possible soit de maintenir les 2 éléments ensembles pendant la coupe soit de faire les 2 découpes séparées. J'ai pratiqué les 2 et cela fonctionne sans problème à partir du moment où les éléments de coupe sont bons et que l'opération se fait sur une perceuse à colonne.

J'ai eu la chance de pouvoir trouver sur internet un lot de scies cloches diamant de marque pour un prix raisonnable, je peux donc faire des trous de différentes tailles, de 35mm à plus de 100mm.

16 commentaires

vers « Découpage dans la pierre, le carrelage, »

Lors de perçage sur une perceuse a colone il faut immobiliser la pièce avec un serre joint sur une planchette et en intercallant un morceau e polystirène par exemple , cela évite que la pièce ne bouge et diminue le risque d'accident
2015-03-24 23:02:31

merci pour l'info qui est claire nette et précise merci
2015-03-25 10:44:41

de mon coté j'ai un coffret 1er prix a 15 € et je découpe avec ma perceuse a mains.. sans soucis, si on respect vitesse . lubrifiant ...
2015-03-25 11:41:34

Personnellement je n'utiliserait pas un intercalaire en polystyrène en raison de la non cohésion de cette matière. Je préférerais utiliser une plaque en caoutchouc, bien meilleure en coefficient de frottement.

Éventuellement, comme je l'ai écrit, il est possible de fixer sur une plaque de bois par des clous périphériques bien plantés pour empêcher une rotation.

Cependant ce type de coupe est très douce : la matière est épaisse et ne fait pas de copeaux, l'outil de coupe ne présente pas de dent pouvant " s'agripper " dans la matière et la coupe se fait à petite vitesse avec lubrification. On voit d'ailleurs que rien ne force dans l'usinage.

Comme dit BrutosNutos les deux règles de base sont vitesse et lubrification. La perceuse à colonne est un grand confort.

En tout cas tout le monde peut voir que c'est facile et à la portée de tous de faire un travail soigné pour le passage des prises / interrupteur dans de tels matériaux.
2015-03-25 18:39:09

D'accord pour ces règles mais la première règle c'est de fixer la pièce a usiner , c'est valable pour tout type d'usinage , même pour raboter on utilise une griffe , un litteau d'épaisseur inférieure a celle de la pièce a usiner muni de pointes immobilisant cette dernière , sinon la pièce risque de voler et la c'est l'accident assuré
2015-03-25 21:31:43

Les consignes de sécurité c'est important c'est vrai. On pourrait d'ailleurs rajouter dans la liste des protections (carter) autour de système à courroie ou des systèmes empêchant de passer la main ou les doigts vers des systèmes de broyage, etc ...

Je pense qu'il y a toujours moyen de faire mieux chez tous et qu'il faut rester humble et attentif.
2015-03-25 23:26:38

c'est exactement dans cet optique que j'ai monté des carters de protection sur mon hachoir américain ,qui est pourvu d'une commande au pied , et d'un poussoir , je suis aussi monsieur sécurité , chez moi avec le rangement , qui est également une mesure de sécurité , ce sont mes activitées favorites , a mon entreprise je passe du temps a remettre en état et améliorer le matériel , mais aussi pas ou peut d'accidents , la prévention est la meilleur façon de faire baisser l'accidentologie , je connais un gars qui est menuisier , et pour ne pas avoir respectées les régles élémentaires de sécurité avec la toupie , c'est retrouvé avec un bras a moitié détruit ,actuellement il posséde un membre terriblement atrophié et il en souffre , tout ça pour gagner 30 secondes a fixer la pièce sur un support
2015-03-26 07:11:06

C'est effectivement utile car ils n'y étaient pas au début, comme autour de la vis d'entrainement car il y a toujours de l'inertie à l'arrêt de ces systèmes sans frein.
2015-03-26 19:13:28

sur tout prototype les carters ne sont construits qu'aprés la mise au point , pendant la phase de mise au point les personnes qui travaillent sur le projet sont des professionnels qui ont l'habitude de travailler sur des machines sans protections et de se fait sont extrémement prudents , et ne sont pas soumis a une cadence de production ,ensuite la machine est sécurisé pour des utilisateurs non avertis et formés a ces dangers , je n'ai donc fais les carters qu'en dernier , aprés réglages cela évite de refaire plusieurs fois des carters , étant moi même le concepteur et l'utilisateur de cette machine , les carters c'est mon côté sécurité qui ressort , ( chassez le naturel il revient au galop ) c'est plus fort que moi , actuellement je confectionne un étui pour le tranchelard que je viens d'acheter , il est trops précieux et dangereux pour ne pas être sous protection
2015-03-26 21:44:14

Etant dans le milieu industriel je sais parfaitement comment on conçoit un prototype.
2015-03-26 21:49:49

Donc nous sommes d'accord sur la façon de procéder
2015-03-26 21:59:08

Merci.
2015-03-27 16:33:20

De rien.
2015-03-27 17:54:20

Lorsque je parle de polystirène je considère de l'extrudé et non de l'expansé , le polystirène a l'avantage de se déformer pour épouser la forme de la pièce sans exercer de pression excessive en certains points ce qui est assez bien pour des matériaux fragiles
2015-03-27 21:15:02

J connais paroroma et je sais que la sécurité il là toujours à l'esprit il n'y à pas de problème
2015-03-29 16:18:11

De toute façon le but de ce post est plutôt de montrer que c'est à la portée de tout le monde de faire ce genre de finition, il faut juste le bon matériel et bien suivre les consignes de vitesse et de lubrification.

La sécurité c'est l'affaire de tous, mais surtout l'affaire de chacun ! Nous donnons à chaque fois les conseils de prudence pour tout le monde mais particulièrement pour ceux qui n'ont pas l'habitude, libre aux personnes de les suivre ou pas.
2015-03-29 20:02:58

S’inscrire / se connecter !