Rénovation complète de salle d'eau : partie 3 le carrelage de sol

Le carrelage de sol avec la nouvelle bonde
1/1 Le carrelage de sol avec la nouvelle bonde
Cuisine et bain
par paroroma
27/10/2017 18:45
166 Vues
  • Moins d’un jourMoyen
  • Moins d’un jourMoins d’un jour
  • 100100,00 €

Après la démolition de l'ancienne salle d'eau et la préparation de la nouvelle, voici la première étape de finition : la pose du carrelage de sol


salle de baincarrelage sol
5.0 5 1

Instructions de montage

Matériel requis

unités Description Matière Dimensions

Outils requis

1 La sécurité

En écrivant mon projet décrivant les méthodes et outils utilisés, je me suis aperçu que nous avions toujours tendance à décrire les activités mais bien trop rarement à parler sécurité.

Je me permets donc de faire une introduction sur le sujet. Je travaille dans le milieu industriel où les protections sont obligatoires. c'est ce que l'on appelle EPI pour Équipements de Protection Individuels. J'ai ainsi pris l'habitude de porter des chaussures de sécurité pour mon travail et c'est une habitude que j'ai pris pour mes activités de bricolage.

Pour le projet en question j'ai également utilisé des lunettes de protections style masque de plongée pour éviter que des petits morceaux de carrelage viennent se planter dans les yeux.

Les meuleuses et autres coupe carrelages sont aussi très bruyants. Pour ma part j'utilise des bouchons d'oreille en silicone. Ils durent plusieurs mois voir années, ne coutent que quelques euros et sont à mon avis plus confortable que les bouchons en mousse et les casques tout en étant bien efficaces.

En plus du bruit, la coupe du carrelage avec ce matériel génère beaucoup de poussière. Un petit masque pour filtrer l'air n'est pas superflu.

Bien sûr une paire de gant avec un bonne zone de préhension.

Pour terminer essayer d'avoir une zone de travail dégagée.

Bien sûr cela peut sembler contraignant mais le bricolage peut aussi avoir des effets néfastes sur notre santé.

Ce petit couplet terminé, on rentre dans le vif du sujet !

2 Calepinage et pose à blanc 1

NEXT
Un laser de carreleur pour préparer la pose (repérage des alignements)
1/3 Un laser de carreleur pour préparer la pose (repérage des alignements)
PREV

Le premier jet du calepinage avait été fait au début et sur papier.

Je passe maintenant à la phase pratique. L’enjeu est d'affiner le positionnement des carreaux afin de corriger les éventuels défauts de mur.

Dans le cas présent, le mur du fond n'est pas perpendiculaire aux murs de gauche et de droite. La différence n'est pas énorme (2 cm sur 160) mais il faut en tenir compte afin de ne pas se retrouver en cours de pose avec un jour qui se créer entre le carrelage et le mur.

J'utilise un laser de carreleur qui me permet de mesurer à différents endroit la distance entre la ligne de bord de carrelage et le mur.

Dès que j'ai trouvé la bonne position je trace la position du faisceau sur les murs. Comme mon carrelage est aligné avec ma bonde carrée, je sais toujours retrouver l'alignement avec une règle en alu et ces repères.

Encore une fois le calepinage est pour moi une étape essentielle qu'il convient de ne pas négliger. Certains disent qu'il faut partir du centre de la pièce mais je considère que ce n'est pas toujours vrai. En effet si une coupe devient invisible à la fin pourquoi pénaliser celle de l'autre côté. Je pense par exemple à une cuisine où une grande partie du carrelage final disparait sous les meubles.

Dans le cas présent c'est d'autant plus vrai que le point de départ de mon carrelage est ma zone de douche.

Pour réaliser la pose de celle-ci de manière optimum, il m'a semblé nécessaire de poser les carreaux en même temps. Il est ainsi facile de corriger un éventuel débordement de carrelage qui serait désagréable sous les pieds après.

J'ai donc décidé de faire une pose à blanc de tout le carrelage de la zone douche, c'est à dire en premier le carreau de fond qui entoure sur 2 côtés la bonde puis les 4 carreaux entiers et pour terminer les 8 carreaux qui assurent les raccordements entre les pentes.

3 Calepinage et pose à blanc 2

NEXT
Début de découpe des carreaux
1/2 Début de découpe des carreaux
PREV

La première étape a donc été de couper le carreau de fond sur 2 côtés afin de retirer la zone de la bonde.

Il est posé à plat sur le sol et calé par rapport aux repères sur les murs et à la bonde.

Je prends les mesures et je coupe le carreau qui va vers le mur du fond. Je pose ensuite les 3 autres carreaux qui entourent la bonde en les calant avec des croisillons.

Puis je prends les mesures et je commence la coupe des carreaux d'angle.

La première difficulté est arrivée là. J'avais prévu de couper les carreaux en 2 selon la diagonale et ainsi de récupérer les 2 demi carreaux.

En règle générale j'utilise une coupe carreaux électrique à disque diamant. Mais cela ne s'est pas bien passé pour le premier carreau car la coupe en diagonale génère à chaque extrémité une petite pointe très fragile. Et j'ai donc cassé cette pointe sur le premier carreau.

J'ai voulu essayer de couper les carreaux à la carrelette, mais le résultat n'a pas été probant car la découpe n'était pas parfaitement droite. Ce qui n'est pas gênant pour couper un carreau en bout de mur le devient quand cette coupe est au sol et directement visible.
Heureusement j'ai fait l'expérience avec la chute du premier carreau cassé.

Finalement je me suis résolu à utiliser ma méthode habituelle. Donc tracer sur papier de marouflage de la ligne de coupe.
Démarrage de la coupe sur un angle en faisant très attention de ne pas forcer en biais pour ne pas casser la pointe.
Au bout de 2 centimètres je reviens en arrière et j'attaque la coupe de l'autre côté, toujours en douceur.
Cela permet de guider la casse du carreaux en fin de découpe. La fissure va naturellement rejoindre la ligne de coupe déjà réalisée plutôt que de partir sur le côté.
Je procède ainsi chaque fois que la coupe est délicate et j'ai toujours réussi à m'en sortir pas trop mal.

En procédant ainsi j'ai pu réaliser mes 2 demi carreaux dans le même carreau de base, la largeur de la lame correspondant à peu près à l'épaisseur de mes joints (3 mm).

4 Calepinage et pose à blanc 3

NEXT
Tous les carreaux sont coupés et repérés
1/4 Tous les carreaux sont coupés et repérés
PREV

J'ai pris garde après chaque coupe de mettre en place le carreau réalisé en le calant avec des croisillons. J'obtenais ainsi au fur et à mesure l'image de ma pose finale.

A ce point là j'ai aussi commencé la numérotation de mes carreaux. En effet comme j'allais les coller tous en même temps j'allais devoir les enlever. Il fallait donc à la fois pouvoir les repérer rapidement par rapport à leur coupe mais également les entreposer de façon à ce qu'ils soient sur le dessus de la pile au moment où ils devaient être posés.

J'ai également décidé à cette étape d'étendre la pose à blanc à l'ensemble de la pièce. Premier gros avantage la pose serait rapide car pas besoin de réaliser les coupes au fur et à mesure. Plus facile aussi car je pourrais facilement utiliser tout mon mélange de colle dans le délai, n'ayant que la pose à gérer.

Avec le système de numérotation étendue aux autres carreaux j'ai pu préparer toute la pièce.

2 points à signaler pour clore le chapitre. Le premier est que pour mesurer la dimension des carreaux qui allaient être en contact avec le mur je retirais 8 mm de ma mesure afin de tenir compte de la largeur de mon joint (3 mm) et garder ainsi un jour avec le mur de 5 mm.
Deuxième point : il arrivait que lors de la pose à blanc une coupe nécessitait un ajustement. De même au niveau de la carrée de la porte où les carreaux devaient faire le tour. Dans ces 2 cas j'utilisais une meuleuse d'angle équipée d'un disque à matériaux.

5 collage

NEXT
Le carrelage est collé
1/3 Le carrelage est collé
PREV

Les carreaux ont donc tous été coupés aux dimensions voulues, repérés et stockés.

Je prépare donc la colle à partir d'un sac de poudre. Suivant les conseils des fabricants de SEL (voir projet précédent), j'ai choisi une colle "flexible".

J'utilise un malaxeur à peinture pour bien préparer ma colle selon les prescriptions du fabriquant. Une fois celle-ci prête, je commence la pose.

Point de départ le carreau de fond de douche. Il est en effet important pour que la douche fonctionne bien de prévoir une bonne évacuation et éviter la rétention d'eau. Pour cela il est préconisé que le niveau de la bonde soit 2 mm en dessous du niveau du fond de douche.

J'étale une bonne dose de colle et je positionne le carreau de façon à ce qu'il soit à la bonne hauteur au dessus de la bonde et bien aligné par rapport au bord de celle-ci. Pour terminer je vérifie qu'il soit bien de niveau.

Je passe ensuite à la pose des 2 carreaux qui font la liaison avec le mur de gauche et celui du fond. Là encore il faut qu'ils soient positionnés à la bonne hauteur par rapport à la bonde et en continuité avec le bord du carreau du fond.

Je peux poser ensuite les 1/2 carreaux d'angle entre le mur du fond et celui de gauche. il faut également s'assurer qu'ils soient bien en alignement avec les carreaux complets voisins et aussi aligner sur leur ligne de joint et ne formant pas une pointe qui serait désagréable sous les pieds. Le tout bien sûr en respectant des joints réguliers.

Heureusement que j'ai prévu les coupes avant sinon cela aurait été galère car il faut également répéter l'opération avec les 2 autres carreaux complets et les 3 autres angles. Le tout en moins d'une demi-heure, temps disponible pour un réalignement éventuel.

La pose se poursuit ensuite autour de la partie douche. Au final je n'ai été obligé de reprendre qu'un seul carreau pour un meulage léger localement (défaut du mur).

Une fois sortie de la partie douche c'est une pose classique avec mise en place de croisillon pour assurer des jeux réguliers entre carreaux.

Seul point à respecter : avoir un niveau de carrelage au même niveau que le parquet pour plus de confort, ce qui n'était pas le cas avant.


6 Jointement

NEXT
Mise en place du produit de jointement
1/5 Mise en place du produit de jointement
PREV

Je termine le collage le soir vers 21h00 et le lendemain je mets le réveil à 6h00 pour pouvoir gratter les joints avant d'aller au travail. Il aurait été beaucoup plus difficile de reprendre ceux-ci le soir même. Là la colle a séché mais est encore suffisamment friable pour pouvoir être grattée entre les joints.

Le soir je finis de gratter les excédents de colle qui sont restés sur les carreaux.

Ensuite je prépare la colle pour joint. Je choisis celle-ci de couleur ciment et de composition adaptée à la colle flexible, et intégrant des hydrofuges.

Une fois le mélange fait, je garnis les joint en utilisant une petite carte en plastique assez souple. C'est ce que j'ai l'habitude d'utiliser à la place des raclettes caoutchouc. Je trouve que cela permet de bien remplir les joints grâce à la flexibilité, d'être économe en produit car on reste limité autour de la zone de joint et on prenant bien la carte en main, on peut aussi racler un peu au niveau des carreaux pour limiter le dépôt.

Une activité plutôt facile et qui avance vite.

Je fais attention à ne pas mettre de joint sur le tour de la bonde, sur le joint de liaison avec le parquet et sur la périphérie du carrelage.

Je laisse sécher un peu et j'attaque le nettoyage à l'éponge avec un côté qui gratte. Cela permet d'enlever le plus gros de la matière puis de gratter la surface du carreaux. On rince ensuite et on passe au joint d'après.

Le lendemain, je passe un coup d'éponge en grattant un peu puis un coup de produit pour enlever le voile de ciment.

Je rince ensuite deux fois et je laisse sécher.

C'est presque fini !

 

7 Finition

NEXT
Le raccord entre le parquet et le carrelage
1/2 Le raccord entre le parquet et le carrelage
PREV

Après plusieurs jour de séchage, je gratte l'excédent de colle et joint au niveau de la liaison entre carrelage et parquet ainsi qu'autour de la bonde.

je colle un scotch de marouflage de chaque coté des joints puis je remplis ceux-ci de mastic acrylique gris clair.

Je lisse bien ceux-ci avec un embout spécifique en silicone.

Il ne reste plus qu'à retirer les bandes de scotch et laisser bien sécher.

Je mets le siphon dans la bonde et le couvercle en inox (il apparaît en jaunâtre sur  les photos à cause de la couleur des murs).

Je fais un essai en vidant une bouteille d'eau dans la zone de douche. Cela fonctionne bien, l'eau trouve naturellement son chemin vers la bonde (la pente sur carrelage est supérieur à 2%).

Prochaine étape : le carrelage mural.

9 commentaires

vers «  Rénovation complète de salle d'eau : partie 3 le carrelage de sol »

Très bon tuto !
2017-10-30 11:01:59

Merci.
2017-10-30 11:39:55

ca avance bien , merci pour ton tuto , et la partie securité c'est vrai on n en parle rarement . et pourtant un accident est vite arrivé.
2017-11-01 08:13:12

Je suis bien d'accord, le bricolage d'accord mais il faut que cela soit le plus en sécurité possible. Le coût des protections est plus que dérisoire par rapport aux risques.
2017-11-01 08:37:06

joli choix de carrelage et toujours des tutos au top.
2017-11-01 10:24:28

Merci. J'espère que le résultat final sera conforme à nos attentes. J'ai du mettre en pause pour d'autre priorités mais là j'attaque le carrelage mural.
2017-11-01 20:48:02

Super tuto et super boulot. Merci pour ce partage et bon courage pour la suite.
2017-11-05 07:55:28

Belle réalisation et bien détaillée, merci pour ce partage d'astuces !
2017-11-08 12:00:10

Merci. La suite arrive à partir de la fin de semaine je pense.
2017-11-08 18:19:33

S’inscrire / se connecter !