Notre nouvelle salle à manger : Episode 10 : Le mur en pierre de parement

Le résultat final
1/1 Le résultat final
Construction
par paroroma
06/02/2015 22:49
4954 Vues
  • Plus de 4 joursDifficile
  • Plus de 4 joursPlus de 4 jours
  • 550550,00 €

Toujours dans les finitions : le dernier mur, celui opposé aux porte-fenêtres, c'est à dire le mur intérieur.

Pour ce dernier mur qui est aussi le plus haut (3m) nous voulions une finition différente des autres murs, qui tranche bien avec ceux-ci.

Nous étions partis au début sur une idée de mur en plaquette de parement style "pierre de bourgogne" un peu dans ce style là :
http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/plaquette-de-parement-chinon-en-beton-beige-e8431#&xtmc=pierre_de_parement&xtcr=18

Cependant les éléments nous semblaient un peu trop fragiles et sensibles aux rayures.

Nous avons donc opté pour des éléments de ce type (en pierre naturelle) :
http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/plaquette-de-parement-elegance-en-pierre-naturelle-beige-e107598

C'est certes beaucoup plus onéreux (2X le prix au m²) mais outre le fait que cela soit très résistant de part la matière, cela présente aussi l'avantage de pouvoir s'accorder, à notre avis, avec tout type de mobilier.
 

3.8 5 6

Instructions de montage

Matériel requis

unités Description Matière Dimensions

Outils requis

1 Le traitement de la fenêtre

NEXT
Démolition du rebord de l'ancienne fenêtre
1/5 Démolition du rebord de l'ancienne fenêtre
PREV

Pour rappel cette ouverture est à la base une fenêtre.

Elle comporte donc une margelle avec une bonne pente pour évacuer la pluie ainsi qu'un rebord débordant avec un casse-goutte.

Cela aurait pu rester en l'état mais nous ne trouvions pas que cela aurait fait "abouti".

Le débord a donc été cassé et la margelle piquée afin de d'éliminer la peinture et retrouver la surface de béton.

Un coffrage a ensuite été mis en place afin de créer un appui horizontal, au même niveau que la partie fixe du dormant de l'ancienne fenêtre.

Les murs latéraux ont été percés afin d'y insérer le bout de tige de fer à béton afin de rendre encore plus solidaire la petite chape en béton qui va être coulée (5 à 8 cm d'épaisseur tout de même, sur 35 cm de profondeur et 100 cm de largeur).

Pour le coffrage rien de plus simple, il est débordant de chaque côté et maintenu sur le mur par des vis + chevilles mises pour l'occasion.

Une bonne dose de béton pour remplir tout cela, quelques jours pour laisser sécher et le tour est joué, l'aspect rebord de fenêtre a disparu.

2 La préparation du mur.

NEXT
Le premier enduisage grossier
1/3 Le premier enduisage grossier
PREV

Il s'agissait à l'origine du mur extérieur, autrement dit la planéité n'était pas la préoccupation première. A tel point qu'au niveau du rebord de fenêtre sur les côtés et en dessous il y avait des creux avec une valeur maxi de 15 mm, ainsi que quelques bosses au droit des gonds.

Ce mur déformé, si il ne présentait pas de réel problème pour une peinture (la surface du creux étant importante) ne pouvait rester en l'état pour la pose de plaquette.

Les zones de bosses ont donc été réduites au burin. La limite des zones de creux a été tracée sur le mur après le repérage avec une règle métallique. Vu la profondeur du creux celui-ci a été bouché au mortier colle, en 2 couches.

3 La préparation de la pose

NEXT
On trace directement la position des plaques sur le mur au crayon
1/4 On trace directement la position des plaques sur le mur au crayon
PREV

Comme à chaque fois, c'est à mon avis une étape primordiale pour assurer le bon déroulement des travaux.

Là il a s'agit surtout de vérifier les positions de départ des blocs de pierre afin d'avoir des coupes régulières le long des murs, de la porte et de la fenêtre.

Pas la peine de se prendre la tête avec un dessin à l'échelle, le mur devant être intégralement couvert, il suffit de tracer les contour des blocs directement sur le mur avec un crayon "façon puzzle".

Coup de chance, avec un départ doit le long de la porte cela donnait un résultat satisfaisant sur les autres découpes.

Avant d'attaquer la pose proprement dite il ne reste plus qu'à préparer le support. Pour cela la vielle peinture a été rayée au gros papier de verre, puis recouverte d'une couche de primaire d'accrochage.

On laisse sécher 3 heures et on peut commencer la pose des plaquettes.

4 La pose du parement

NEXT
On attaque le parement par la plus grande longueur en partant de la porte
1/5 On attaque le parement par la plus grande longueur en partant de la porte
PREV

Il est recommandé de commencer la pose en fixant à l'horizontal un tasseau qui servira de support pour la première rangée posée. Puis à la fin de repartir vers le bas et de faire une coupe au niveau du sol.

Mais la partie basse de mon mur étant horizontal, j'ai pris l'option de commencer directement la pose au niveau du sol. Les plaquettes sont donc directement en appui et ne peuvent glisser vers le bas pendant que la colle prend. Même chose pour la deuxième rangée qui prend appui sur la première et ainsi de suite.

Les plaquettes sont assemblées par plaques forme de "S". J'ai donc réalisé une première coupe pour avoir une limite droite au niveau de la porte puis j'ai commencé la pose vers la gauche jusqu'au mur.

Pour les coupes pas grand chose à commenter. Celle-ci se réalise à l'aide d'une table de coupe à carrelage équipée d'un disque diamant. Une disqueuse équipée elle aussi d'un disque diamant (disque continu) sert de complément pour certaines découpes.

La matière n'est pas très dure, moins qu'un grès cérame. Il y a des petits éclats lors de la coupe mais comme il s'agit d'une matière pleine et des blocs irréguliers, cela ne dénature pas du tout l'aspect.

A noter que les blocs présentent parfois certaines irrégularités de réalisation, ce qui nécessite des petites retouches sur les contours. Rien de bien grave mais cela a une conséquence non négligeable sur le temps de pose. En effet, alors que j'ai l'habitude de prendre en estimation 1h/m² pour du carrelage "standard", là il faut au moins considérer le double (après tout dépend du caractère "maniaque" du poseur).

De même, à l'identique de ce qui doit être fait pour le carrelage, il est préférable de mélanger les blocs venant de plusieurs boites. J'en avais ainsi 6 ou 7 ouvertes en même temps, cela permettant de trouver un bloc mieux adapté en taille ou de mettre de côté un bloc présentant un défaut qui pourrait être utiliser dans une zone de coupe. Autre intérêt : mettre de côté certains blocs présentant des pierres de couleurs originales qui seront disposées à des endroits choisis pour les mettre en valeur.

Deux autres coups de chance lors de cette pose :
1) le nombre de plaquette sur la hauteur tombait juste. Il ne fut donc nécessaire que de couper de 3 à 5 mm certains blocs pour les glisser sous la poutre du haut.
2) Les chutes des plaquettes coupées le long de la fenêtre à droite ont pu servir à faire la fin du mur à droite.
Au total et malgré la difficulté du mur avec ces 2 ouvertures, la surconsommation a été que de 0,5m² sur une surface complète de 10,5m² ce qui est relativement peu.

A noter par contre que la consommation de colle est très importante et bien supérieure à ce qui est indiqué en évaluation de consommation sur les emballages de colle. En effet vu la surface et le poids il est nécessaire de faire un double encollage. Or la surface non visible des blocs est elle aussi assez irrégulière ce qui nécessite un volume important de colle.

5 Le traitement des éléments électriques

NEXT
On arrive à l'interrupteur
1/6 On arrive à l'interrupteur
PREV

L'intégration des éléments électriques (prises, interrupteurs) nécessite un soin particulier.

Dans une pose pierre à pierre il est préférable de faire une pose à blanc pour bien choisir la disposition des éléments. Dans la pose bord à bord de plaques, comme le départ des plaques est fixé par les découpes, la position des prises et des interrupteurs est résultante.

cependant j'ai pris en compte la composition des blocs de la plaque (pas de bloc présentant une fragilité) ainsi que l'épaisseur relative entre les blocs. Les interrupteurs et les prises devant en effet reposer sur une surface plane il est nécessaire de meuler la surface visible pour créer cet appui plan.

Une fois les plaques choisies, il faut repérer sur celles-ci la position des centres des boites électriques.

J'utilise des scies cloches diamant qui ne possèdent pas de centreur. La méthode que j'utilise est donc de tracer sur le carreau à couper un carré dont les arêtes sont égales au diamètre de ma scie. Quand je commence à couper je fais coïncider le diamètre de la scie cloche avec les traits tracés et cela est suffisamment précis.

Pour l'opération je monte la scie cloche sur ma perceuse à colonne réglée sur la vitesse la plus faible (entre 500 et 600 tr/min). La scie contient à l'intérieur un disque en mousse qu'il convient de tremper dans l'eau avant de commencer les opérations afin d'assurer une lubrification lors de l'usinage. De même régulièrement je remonte la scie pour remplir la petite rainure avec de l'eau.

J'avais déjà eu l'occasion de couper du grès cérame avec ce genre de procédé et c'est vraiment top. Le résultat est nickel.

Une fois la découpe pour la boite électrique faite, j'ajuste les dimension de découpe de la plaque. Une pose à blanc pour vérifier que cela va bien puis on passe à la dernière étape.

L'appui des interrupteurs ou prise étant prévu sur des murs plans, il ne reste plus qu'à aplanir le pourtour. J'effectue cette opération à la meuleuse avec disque diamant plein.

Cela ne présente pas de difficulté particulière dès lors que l'on se sent à l'aise avec la manipulation de ce type d'appareil y compris avec une seule main.

Petit rappel de sécurité : toujours utiliser des protections pour la réalisation des coupes de matériaux et en particulier un masque de meulage, un petit éclat pouvant vite arriver dans l'oeil y compris par ricochet derrière des lunettes !

 

6 La finition

NEXT
Le mur fini
1/2 Le mur fini
PREV

La finition s'avère relativement simple. il a juste fallut enduire le tour de la porte et de la fenêtre afin de combler le jour entre les plaquettes et l'ancien mur.

Donc une couche de MAP pour boucher le plus gros (y compris les trous des appuis de volet). Ponçage, puis une couche d'enduit de lissage avant sous-couche et couche définitive blanche.

20 commentaires

vers «  Notre nouvelle salle à manger : Episode 10 : Le mur en pierre de parement »

Super travail et le résultat est top !
2015-02-06 22:53:54

c'est chouette on aura vu tout le chantier avec un détail de toutes les etapes , Merci ,
et super boulot .
2015-02-07 08:06:09

c'est très joli, j'aime beaucoup.
2015-02-07 09:08:16

Travail super bien réa
2015-02-07 11:44:45

Travail bien réalisé et surtout bien commenté bravo
2015-02-07 11:45:56

ah oui beau travail effectivement
2015-02-08 20:27:34

Ah oui quel beau travail !!!
2015-02-10 13:02:43

Le travail est très propre et le résultat est super!
J'adore ton parement!
2015-02-10 14:45:21

ça rend bien.
C'est un sacré travail que vous avez réalisé.
belle finition.
2015-02-10 19:34:44

C'est vrai que c'est du boulot mais la satisfaction est là à l'arrivée ! Merci à tous pour vos commentaires.
2015-02-10 19:36:42

beau boulot
mais suis maso de regarder ça, plus je vois des réas faites par les bricoleurs, plus je me dis,
en vlà une idée à rajouter dans ma liste !
mdrrr
2015-02-10 22:23:15

Beau boulot et en particulier pour les prises.
2015-02-12 11:37:00

J adore ! Vraiment mon style ! Super boulot et bien expliqué !
2015-02-16 22:55:39

bel effet et beau boulot
2015-02-22 17:22:16

Très belle salle à manger en pierre naturelle, merci paroroma pour ce beau travail !

Bonne journée,

L'Equipe Bosch Conseil
2015-03-06 15:47:14

Salut ! C'est amusant: je viens de faire aussi le parement d'un mur de ma salle à manger avec les mêmes, de chez Leroy Merlin, en décembre 2014; apparemment, ils ne se faisaient plus, je leur avais pris les derniers 8 m2 qu'il me fallait, en demandant un prix; après ,les parements de cette série n'étaient plus faits qu'avec des petits rectangles presque tous similaires !? Par contre la colle est assez chère, l'application facile, et la coupe ne se fait qu'à la carrelette électrique, avec disque diamanté, sans éclat. C'est vrai que, étant maniaque, j'ai pris du temps pour les poser: j'avais quelques défaut dans certains, avec des coulures de colle sur leur recto, et certains étaient un peu brisés dans leurs cartons trop petits. J'ai mis du temps à les trier pour uniformiser les formes et couleurs sur le mur. Mais le final est, comme chez toi, super top !
2015-03-09 14:21:24

Bonjour,
Tout d'abord... très beau et bon boulot!
J'ai l'intention de faire tout un mur (8m2) mais en intérieur et je voulais savoir de quel type de colle avez vous utlisé? et quelle quantité pour 8m2 me faudrait-il réellement?
Merci par avance
Cordialement
2015-05-16 17:40:40

Il s'agit également d'un mur intérieur. Dans mon cas 10,5 m² de surface. En terme de colle il faut que je vérifie mais de mémoire un pot de 15kg couvrait moins de 3m² et non 5m² comme indiqué sur le pot. Donc pour 8m² il vous faudrait au moins 3 pots de 15 kg.
2015-05-17 21:02:17

Bonjour,
Merci pour votre réponse!
Je suppose en double encollage?!
Avez vous coller sur un mur en placo? Dans mon cas c'est un mur en placo qui a été peint! je me pose la question suivante... est-ce que ça va tenir ? (ne pas se décoller).
Quelle est la marque de votre colle?
Encore merci
A bientôt
2015-05-21 12:18:18

Oui double encollage en raison de la surface irrégulière et du poids.

Il s'agit de l'ancien mur de la maison donc en parpaings avec enduit extérieur qui avait été ré-enduit au moment de l'installation de la véranda à priori.

Colle en pâte pour carrelage et pierre de parement de la marque de la GSB. Je viens d'aller voir, il question de plâtre et de carreau de plâtre mais pas de placo ...

Sur les boites de parement rien d'indiqué.
2015-05-21 19:59:05

S’inscrire / se connecter !