Déplacement d'un arbuste

6 octobre 2017, 15:00
Salut à toutes et tous. En fin de mois, il faut que je m’attèle au déplacement de mon conifère taillé en spirales. En 2009 je l'avais planté près d'un mur, dans une jardinière en parpaings, sans fond. depuis il a bien grandi (4 m) et touche trop le mur qui le déforme. Je veux juste l'éloigner de 50 cm. En perspective donc: casse du muret circulaire de la jardinière, creusement et évacuation des terres périphériques de la motte, jusqu'au niveau le plus bas des racines (60cm de profondeur) en fond de jardinière; ensuite je compte glisser dessous une plaque en bois de 1m2 qui me servira de "traineau" puis de faire glisser dessus la motte avec l'arbre en l'éloignant de 30cm du mur; pour cela je compte utiliser la corde d'un palan accroché de l'autre côté sur ma balustre pour avoir de la force; puis je retirerai la planche à l'emplacement voulu; je garnirai de nouveau de terre et reconstruirai un nouveau muret de jardinière. A votre avis est-ce réalisable ? A+
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Dsc09977.jpg‎
Affichages : 0
Taille : 59,5 Ko
ID : 9184   Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : extérieur576.jpg‎
Affichages : 0
Taille : 95,0 Ko
ID : 9185  
arbuste, automne, déplacement, spirale arbuste, automne, déplacement, spirale
Evaluer: Note 0 évaluations
Il est beau cet arbre.
Je comprend que tu veuilles le garder.
Mais je pense que ça va être très compliqué.
Les racines doivent avoir proliféré un peu partout.

Bon courage en tout cas.

 

Pour les racines j'ai un bon espoir qu'elles ne se soient pas trop échappé, entre les fondations en béton du mur, les murets en béton de la jardinière, et le fond en gravier avec un géotextile (si je me souviens bien). ?!

 

Pour moi vous déplacez une motte complete et cela ne conerne pas les racines,pour moi c'est bon.

 

Ça devrait le faire ! Il faut "juste" beaucoup d'huile de coudes ! Bon courage !

 

ah les conifères ! quelle
pour ma part les racines sont profondes, nombreuses, grosses et la haie mitoyenne fait environ 2,50m sur 50 d'épaisseur.... rien de positif...

par contre pour avoir bougé des arbustes en haie libre, un équivalent en taille m'a fait sortir une motte de 60cm de diamètre (c'était le minimum) avec taille des racines grosses comme des pouces. d'abord une tranchée de 40cm de profond sur 20cm puis attaquer à 45 degrés sous le pieds. là ou ça devient intéressant c'est d'arriver à couper les racines du dessous, car une seule retient l'arbre entier en place

un cric auto aide beaucoup avec des tasseaux, puis se mettre à 2 personnes chacun d'un côté, dos au tronc, et pousser à tour de rôle pour balancer le tout de gauche à droite et faire "craquer" les dernières racines sans se ruiner physiquement. prendre une bêche pour couper tout ça.

ensuite sortir le tout de la fosse sur un tapis (la bâche ça glisse) jusqu'au point d'arrivée, et regarder sa montre parce qu'il est bientôt 18H et arroser, arroser, arroser pour la reprise

 

Dernière modification par polien2 ; 7 octobre 2017 à 09:42.
Bonjour,
Je confirme, il faut énormément arroser pour la reprise, limite laisser un filet d'eau en permanence pendant une semaine pour être sûr!
@ bientôt!
Jean-Philippe

 

Sur le principe cela semble réalisable. La grosse difficulté va être de passer la planche en dessous de la motte.

Du béton n'arrête pas les racines d'un arbre, alors un géotextile je ne sais pas si cela aura suffit.

 

au fait un palan sur la balustre, mauvaise idée, vainqueur le sapin

 

Tout à fait. Le palan ne peut servir que pour déplacer la motte si celle-ci est libre. Si il reste des racines, la balustre va en prendre un coup !

 

Salut. Petite précision, quand je parle de "balustre" c'est la grosse pile creuse coulée et ferraillée du début de la balustrade, que l'on ne voit pas sur la photo. Mais vous me mettez le doute dans la tête ! J'ai retrouvé des photos de la jardinière vide que je dois "décapiter". C'est moins profond que je le pensais. A+
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : extérieur550.jpg‎
Affichages : 0
Taille : 399,3 Ko
ID : 9188   Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : extérieur529.jpg‎
Affichages : 0
Taille : 425,8 Ko
ID : 9189  

 

Petite photo de la balustrade complète, avec la grosse pile au début
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : extérieur806.jpg‎
Affichages : 0
Taille : 274,3 Ko
ID : 9190  

 

Salut,
Je ne me risquerais pas à installer un palan entre l'arbre et la balustrade : ce n'ai pas une structure prévue pour subir des efforts de cisaillement.
Le mieux, quand on s'aide d'un palan pour bouger un arbre, c'est un arbre plus gros ou un gros véhicule.
Autrement, je pense qu'il faut extraire l'arbre complètement.
Ça permettra d'habiller les racines avant de le mettre à son nouvel emplacement. C'est un geste utile pour la reprise quand on transplante.

 

Salut ! Ok, je vais abandonner l'idée de la fixation du palan sur ma balustre. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas que je dois déplacer la motte de seulement 30 cm, pour l'éloigner du mur. A+

 

Autre solution que j'utilise parfois quand il s'agit de déplacer quelque chose de lourd : le cric de voiture.

Je m'en suis servi lors de l'arrachement de mes thuya, afin d'arracher les racines qui étaient en dessous, en utilisant des planches pour répartir la force de poussée du cric.

 

Envoyé par tintin24
Salut ! Ok, je vais abandonner l'idée de la fixation du palan sur ma balustre. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas que je dois déplacer la motte de seulement 30 cm, pour l'éloigner du mur. A+
30 cm, c'est pas beaucoup.
Les arbres, ça pousse… Tu ne crains pas de devoir recommencer dans 5 ans ?

 

Outils de la discussion Rechercher
Modes d'affichage