Une isolation naturelle

 L’isolation naturelle trouve sa notoriété grâce à une isolation thermique performante. Cette technique vieille de plusieurs siècles évolue avec le temps et reste conforme avec toutes les exigences actuelles en termes de construction et de protection de l’environnement. Plein feu sur l’isolation naturelle, un principe à adopter pour une habitation à la fois écologique et confortable.

L’isolation naturelle pour une économie d’énergie

La consommation d’énergie se trouve aujourd’hui au centre de toutes les discussions. Il est clair que la climatisation et le chauffage d’un bâtiment sont de réelles sources de dépense en énergie. La solution serait donc de chercher le moyen de réduire les déperditions d’énergie pendant la saison froide, mais également de limiter la pénétration de la chaleur pendant l’été.

Rester dans le confort en toute saison tout en économisant l’énergie consommée est le défi de l’isolation naturelle. Dotée d’une conductivité thermique réduite et d’une forte capacité thermique, l’installation d’un vitrage et isolation naturelle est en phase de devenir incontournable pour les années à venir. D’ailleurs, malgré l’existence d’isolants industriels toujours innovants et performants, l’isolation naturelle n’a rien perdu de sa renommée et continue au contraire à s’imposer de plus en plus dans le domaine de la construction immobilière.

Isolation naturelle, quelles matières premières choisir ?

L’isolation naturelle a l’avantage d’utiliser des matières dont la plupart sont renouvelables. Ces matières peuvent être d’origine animale, végétale ou minérale. Au niveau de la production animale, c’est la laine de mouton qui est la plus connue, mais il est également possible d’opter pour la plume de canard ou d’oie suivant vos préférences. Ces produits naturels répondent parfaitement aux exigences sanitaires et environnementales et sont plus faciles à recycler.

Quant aux minéraux pouvant servir d’isolants naturels, les plus fréquents sont l’argile expansée, la vermiculite et la perlite. Parmi les isolants d’origine végétale, le lin, le chanvre, la fibre de bois, le coton et le liège sont les plus connus, mais d’autres produits comme le coco peuvent servir d’isolant suivant les résultats attendus.

Les intérêts de l’isolation naturelle

L’isolation naturelle est en premier associée à une excellente isolation thermique, mais il s’avère qu’elle a d’autres qualités encore moins explorées. En effet, les études consacrées à ce type d’isolant ont pu montrer qu’il peut réduire le bruit pour un meilleur confort phonique de l’habitat. Au niveau de l’entretien, ces isolants peuvent facilement être traités contre les rongeurs et les bactéries. Vous pouvez aussi appliquer des produits anti-mites, anti-feu et antifongicides pour plus de sérénité et un maximum de bien-être.

Bien que l’isolation naturelle coûte encore relativement cher à cause d’une faible production de matières premières, l’engouement des constructeurs pour ces matériaux et le rapide développement de son utilisation portent à croire que ce prix n’est que provisoire. Il sera donc bientôt possible d’adopter une isolation naturelle à un prix modéré.