Les 10 conseils pour un potager bio

Les 10 conseils pour un potager bio

Afin d’être plus écoresponsable, mais également pour que toute la famille mange plus sain, vous avez décidé de créer un potager bio. Nous vous donnons quelques conseils pour ne pas commettre d’impairs et de pouvoir manger de délicieux légumes.

     Les 10 conseils pour un potager bio Le Wiki du bricoleur | Le coin des bricoleurs - Votre communauté

- Fertilisez le sol avec un engrais naturel : pensez compost ! Associez des déchets du jardin, de la cuisine et de la maison (cendres de bois, essuie-tout...) et offrez à votre potager bio les nutriments dont il a besoin.

- Respectez la vie souterraine : en effet, c’est grâce aux vers de terre et autres larves que votre compost deviendra assimilable par les plantes. Il est conseillé de ne pas remuer la terre au-delà de 25cm de profondeur.

- Installez un récupérateur d’eau de pluie : vous économiserez ainsi beaucoup d’eau, notamment si vous résidez dans une région où il pleut régulièrement en hiver. Attention, si vous vivez en bord de mer, l’eau de pluie peut être trop salée pour vos légumes.

- Utilisez l’eau avec parcimonie : un à deux arrosages suffisent hors périodes de très grosses chaleurs. Arrosez de préférence le matin pour limiter l’évaporation : versez l’eau sur les racines et non sur le feuillage.

- Pensez local : privilégiez des légumes de votre région et n’hésitez pas à faire revivre les légumes oubliés.

- Ayez le réflexe paillis  : un paillis végétal ou minéral protégera vos plantations du soleil et limitera les mauvaises herbes. Car lorsque l’on a un potager bio, le désherbage se fait à la main !

- Protégez vos cultures : il existe des produits naturels pour protéger votre potager de certains insectes. L’ail et le piment sont d’excellents répulsifs. Vous pouvez également placer des larves de coccinelles : elles vous aideront à combattre les pucerons.

- Ne gâchez rien : congelez, faites des bocaux, donnez aux voisins, mais ne jetez pas de savoureux légumes bio qui feront sans doute des heureux.

- Protégez votre potager bio du froid : optez pour un tunnel d’hivernage afin de protéger vos plants et ne laissez aucun plan malade pouvant contaminer la totalité de votre potager.

- Changez les cultures : ne plantez pas vos tomates au même endroit. Chaque année, échangez les emplacements et alternez certains légumes et fruits : votre sol s’épuisera moins rapidement.