Test produit de l'outil Multifonctions PMF 350 CES

Les membres de la communauté le-coin-des-bricoleurs.com testent les outils
électroportatifs Bosch

Test du nouveau découpeur-ponceur PMF350 CES Starlock 0 commentaire
Du 09/06/2016 Modifié 2016-06-09 22:00:23
1. Qu'avez-vous pensé du transport ?
Le transport a été assuré par Chronopost. Aucun souci

2. Qu'avez-vous pensé du packaging ?
L’outil est livré dans la traditionnelle valisette verte Bosch… version petit format ce qui sera idéal pour le rangement.
A l’intérieur, tout est bien organisé avec des espaces pour les accessoires, la notice  et 2  excroissances sur lesquelles empiler les lames.
L’outil est livré en package relativement complet :
  • Butée de profondeur (modèle basique, un modèle plus évolué est disponible en accessoires)
  • Système d’aspiration
  • 3 lames : une lame plongeante bois 32mm, une lame plongeante 65mm bois et métal, une lame semi-circulaire bois/métal 85mm
  • Un plateau de ponçage et quelques feuilles abrasives

3. Qu'avez-vous pensé de la notice d'utilisation ?
Plus que la notice, je retiendrai surtout la présence d’une grande feuille imprimée en couleur qui présente le catalogues de lames et accessoires disponibles. C’est le genre de choses très utile, surtout sur un outil polyvalent/multifonction.

4. Quel était votre projet ?
Découpe « en douceur » d’un petit morceau de cloison en fond de placard, pour ménager une trappe d’accès à la tuyauterie la baignoire depuis la chambre attenante à la salle de bains. Il fallait faire bien attention à ne pas couper les tuyaux cuivre d’alimentation d’eau qui passaient par là, et éviter de faire trop de poussière. L’outil oscillant multifonction était donc idéal pour ce type de travaux.

5. Comment avez-vous utilisé l'outil ?
L’accès en fond de placard n’était pas des plus pratiques, l’éclairage LED intégré a donc été très utile.
J’ai utilisé la lame circulaire 85mm pour la plus grande partie des découpes (pour faire des lignes à peu près droites), et la lame plongeante de 32mm pour les angles.
Les lames ont pu couper aussi bien le panneau en fibres dures (3-4mm) de fond de placard que les 2 épaisseurs de plaques de plâtre BA13 qui constituaient la cloison (même si en principe ces lames sont conçues pour la découpe du bois et métal).
Compte tenu de la mauvaise accessibilité, je n’ai pas utilisé la poignée latérale.
 

6. Que pensez-vous de l'outil Bosch ?
Je disposais jusqu’alors d’un PMF180… modèle de découpeur ponceur un peu ancien et basique.
Je note les évolutions suivantes, toutes très appréciables
  • Prise en main facilitée par un outil plus fin (le système d’aspiration étant externalisé)
  • Plus de puissance
  • Nuisances sonores et vibratoires en très nette amélioration. Même si le PMF reste un outil bruyant, cela permet de corriger en partie le principal défaut de ce type d’outils (peut être que les modèles pro font encore mieux… à voir)
  • La LED en face avant : super utile
  • Poignée latérale « façon meuleuse d’angle » : appréciable pour gagner en précision…. Lorsque l’accessibilité le permet
Mais une des principales évolutions est le système de fixation des lames « autoclic » et nouveau format de lames starlock. Là, il y a plus à dire.
Au niveau facilité d’utilisation, rien à dire, l’autoclic est une merveille. Lorsque j’ai acheté mon premier PMF, je n’avais pas imaginé que je serais amené à changer aussi souvent de lame, et c’est vrai que sortir la clé alen et risquer de s’écorcher sur la lame à chaque fois, c’était loin d’être l’idéal. Le nouveau système est plus pratique, plus rapide et plus sûr.
Par contre, il dispose d’un énorme inconvénient : Autant les nouvelles lames Starlock peuvent être utilisées sur les outils concurrents et sur les modèles Bosch précédents (qui utilisent le format OIS), autant l’inverse n’est pas vrai : impossible de monter nos anciennes lames sur ces nouveaux outils. Même pas un adaptateur de prévu !
Lorsque comme moi, vous utilisez l’outil multifonction pour des usages très divers, et que vous avez donc investi dans une (couteuse) collection de lames (voir photo ci-dessous), la pilule est dure à avaler ! Ce choix mérite un véritable carton rouge !
Ajoutez à cela que le format « 3D » des lames les rend un peu plus encombrantes et plus difficiles à stocker empilées, probablement plus chères à produire que les anciennes, et surtout qu’il s’agit d’un format breveté qui interdira de fait à tout fabriquant tiers de produire des lames compatibles (en tout cas probablement pas à cout intéressant puisqu’il lui faudra payer la licence à Bosch/Fein) , et cela réduit tout de même sérieusement l’intérêt de ce nouveau format.
 

7. Si vous deviez lui attribuer une note de 0 à 20 laquelle serait-elle ?
Pour un nouvel utilisateur : 19/20. Le seul point qui reste à améliorer se situe au niveau des nuisances sonores, certes en net progrès, mais qui restent élevées
Par contre, pour un utilisateur disposant déjà d’un parc de lames OIS : 16/20. La non compatibilité avec les lames OIS est un frein majeur à « l’upgrade » vers cette nouvelle génération d’outils au format Starlock.
 
NEXT
Voilà l'engin
5/9 Voilà l'engin
PREV
S’inscrire / se connecter !