Pistolet à peinture PFS 5000 E - Nouvelle édition 0% de dilution

Les membres de la communauté le-coin-des-bricoleurs.com testent les outils
électroportatifs Bosch

Test du pistolet PFS 5000 E 5 commentaires
Du 22/04/2014 Modifié 2014-04-22 17:10:40
J'ai eu la chance d'être sélectionné pour tester le nouveau pistolet à peinture PFS 5000 E
Je vais donc vous relater mon expérience avec ce produit, au fur et à mesure de mon utilisation.

1. Déballage et premières impressions

Vous trouverez en pièce jointe une vidéo présentant le déballage de l'appareil. Pour vous donner une idée des dimensions, les carreaux au sol font 33.3 centimètres de coté.

Au premier abord on a une impression de solidité rassurante, le tuyau est de bonne longueur et s'enroule facilement autour du corps de l'engin
Les extrémités sont identiques, ce qui évite de se poser la question et retourner un tuyau de quatre mètres n'aurait pas été pratique en cas d'erreur.
Il n'y a cependant pas de repère pour indiquer si la connexion est serrée suffisamment, il faudra donc constater des fuites éventuelles lors de l'utilisation. Cette possibilité est d'ailleurs évoquée dans la notice.

Les roues semblent solides et capable de se déplacer sur un terrain modérément accidenté du type d'une dalle sans ragréage. La roue "folle" que l'on trouve à l'avant n'est en fait pas une roue mais un simple dôme, ce qui présente l'avantage de ne pas laisser de prise à la poussière et aux gravats. On verra cependant si le plastique à cet endroit résiste à l'abrasion dans le temps.

Le système SDS pour la fixation du godet est simple et intuitif. Par contre, il faut bien forcer pour que les repères correspondent, ce qui ne sera peut être pas évident avec 1 litre de peinture dedans. La notice indique de tourner jusqu'à un signal audible, je ne l'ai pas perçu tout en étant pourtant en butée sur le système de fixation.

Les buses fournies sont bien trois, de couleur blanche, noire et grise. Pour moi, le gris est trop proche du blanc, j'ai du mal à le distinguer au premier coup d'oeil (photo 1). Certes, le trou de sortie est plus grand sur la buse blanche, et elle est placée dans le pistolet à la livraison, ça évite donc de les confondre d'entrée de jeu. Une buse rouge aurait peut être été plus distinguable par les personnes qui comme moi ont des difficultés à percevoir les faibles contrastes.

La poignée qui fait office de couvercle est une bonne trouvaille, ça permet de fixer le corps de l'appareil au mur et de laisser les godets et le pistolet sur une étagère à proximité.

En parlant de godet, deux sont livrés, un monté sur le pistolet, l'autre proposé avec un couvercle. J'ai parcouru la notice et j'ai du manquer un chapitre car lors de ce premier contact je n'ai pas compris dans quel cadre utiliser le couvercle fourni avec le deuxième godet.

Je vais probablement attirer les critiques sur ma propre grammaire en rapportant cela, mais le carton indique pour le français "Pistolets à peintures polyvalents" ce qui, dans mon esprit, me laisse penser que l'on trouvera plusieurs pistolets dans le carton.
Personnellement, j'aurai écris "Pistolet à peinture polyvalent", l'anglais et l'espagnol employant elles aussi le singulier.

Enfin, au premier branchement, grosse surprise, l'appareil était déjà sur Marche. En effet, le bouton garde la même position en profondeur quelle que soit sa position au niveau électrique. Ca n'est pas un soucis en soi, ça peut juste surprendre un peu, même si je dois avouer que c'est pareil sur mon aspirateur.
Ca m'a permis de tout de suite apprécier le niveau de bruit, qui, à vide, est acceptable, il n'a pas réveillé le petit bout de 11 mois qui dormait à quelques mètres de là.

2. Utilisation

La deuxième vidéo vous présente mes différents essais de peinture sur une porte avec le PFS 5000 E.
Je les ais réalisés avec un pot de peinture déjà ouvert, ayant subi de cale lors du collage de carreaux de faïence au mur et donc recouvert par endroits de colle à carrelage et de peinture séchée.
Comme recommandé par la notice, j'ai alors utilisé le filtre blanc pour m'assurer qu'aucun "grumeau" ne vienne boucher le pistolet lui même. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il faut être patient, la peinture non diluée n'est pas pressée pour descendre dans le pot.
Je suis donc allé chercher un pinceau et j'ai poussé la peinture pour que ça aille plus vite. C'est d'ailleurs pour ça que le premier essai se fait avec très peu de peinture, le filtre n'en contenant pas énormément et m'étant arrêté à un remplissage de filtre.
Après avoir finalement décidé de mettre plus de peinture dans le godet, j'ai compris à quoi sert le deuxième godet fourni dans le carton. Tout simplement, il permet de poser le pistolet dans un récipient et ne pas perdre la peinture qui était dans le tube d'aspiration.
On pourrait même imaginer faire préparer un deuxième godet pendant que l'on utilise le premier, et ainsi enchainer les pulvérisations sans trop de temps d'attente entre chaque recharge.
Comme on le voit sur la vidéo, avec suffisamment de peinture dans le godet, la pulvérisation fonctionne bien mieux et en ajustant la distance par rapport au support, on le couvre parfaitement.
Même si je l'avais déjà vu utilisé par des amis, c'était la première fois que j'utilisais moi-même un tel appareil, la prise en main est particulièrement facile.
Au vu de la puissance du jet d'air, j'ai voulu pousser le jeu à appliquer une deuxième couche de peinture sur des quart de ronds, ce que vous verrez dans la troisième partie de la vidéo. Cela m'a également permis de tester une pulvérisation verticale, et je dois dire que je suis conquis. Sans autre réglage que la forme du jet, la peinture est bien envoyée, appliquée correctement.
Par contre, j'ai vite arrêté, mes quart de rond étant petits, je repeignais la terrasse située juste en dessous. Heureusement qu'on a le projet de la refaire...

3. Nettoyage
Et oui, c'est là un "défaut" de cette famille d'appareils, c'est qu'il faut soigneusement nettoyer le pistolet et tous ses composants pour qu'il continue à fonctionner correctement. La notice insiste fortement sur ce point, et elle fait bien.
La photo 2 vous montre tous les éléments qu'il a fallu nettoyer avec pas mal d'eau (une dizaine de litres environ). Le goupillon fourni permet de nettoyer sans problème la buse et le vaporisateur, il est par contre plus difficile de nettoyer le coude dans le pistolet et le tube d'aspiration. Après y avoir glissé le petit doigt en bouchant l'autre extrémité, je pense y être parvenu, les photos 3 et 4 illustrant le résultat de ce nettoyage.

4. Résultats
La photo 4 vous montre un gros plan de l'application ratée par manque de peinture, où l'on distingue parfaitement le mouchetage typique.
La photo 5 quant à elle présente le résultat d'application réussie sur une seule couche de peinture assez sombre. Si on regarde vraiment dans el détail, on peut constater qu'il y a quelques petits points blancs, mais je pense que ça tiens plus à mon inexpérience qu'à autre chose. Et puis il faudrait aussi appliquer une deuxième couche croisée qui recouvrirait ces légers manques.

5. Les plus
Pas de dilution. Ca c'est un vrai gain de temps et une garantie de répétabilité dans l'utilisation de la peinture.
Engin compact et se rangeant facilement
Puissance adaptée
Deux godets pour éviter de gaspiller de la peinture
Facilité de prise en main

6. Les moins
Filtre à peinture ralentissant. On perdrai presque l'avantage du zéro dilution
Pas d'information "zéro dilution" sur le packaging, alors que c'est quand même un sacré avantage
Buses blanche et grise peu distinguables

7. Conclusion
Le PFS 5000 E est un vrai bon outil pour appliquer rapidement et facilement de la peinture. L'absence de dilution préalable est un vrai confort et la polyvalence de son système All-Paint permet de n'avoir à investir que dans un seul outil plutôt que dans deux ou trois.
Le bruit généré est parfaitement acceptable, surtout quand l'on connait la puissance restituée
Même s'il est classé "Expert" dans l'échelle Bosch, il est particulièrement simple à prendre en main tout en restant confortable à l'utilisation.
Je recommanderai donc cet outil pour tous ceux qui veulent pouvoir peindre plusieurs types de supports avec des types de peintures différents sans pour autant vouloir investir dans de nombreux outils.
Pour ma part, je vais continuer à l'utiliser pour des plafonds, des murs, des huisseries mais aussi de la lasure sur une cabane de jardin.
Je posterai de nouvelles photos au fur et à mesure de ces utilisations dans les mois qui viennent.
NEXT
PFS 5000 E - Test
3/8 PFS 5000 E - Test
PREV

Ecrire un commentaire

Bonjour,
je vois un peu partout 0 dilution mais dans mon cas sur 3 peintures différentes j'ai été dans l'obligation de dilué la peinture avec de l'eau sinon ça craché par petit jet avec grosse gouttes, un rendu vraiment vilain :/.
Premier essai peinture monocouche standard j'ai du dilué a 5 % environ et la c'était nickel !
Deuxieme peinture j'ai du dilué pas loin de 30 % !!!! bon la peinture est une peinture très épaisse de plafond
3eme peinture une bicouche j'ai pas dilué bon rendu.
ça peint super vite ! très bon pistolet super content
2014-04-27 19:42:40

Je viens de réaliser la peinture du plafond d'un couloir en U avec une partie à trois mètres quarante de haut en sous pente.
Et franchement, c'est un vrai bonheur, aucune difficulté d'application, aucune dilution nécessaire, avec de la Hermina Blanc de chez Seigneurie.
Par contre, et je ne l'avais pas remarqué lors de l'utilisation en extérieur, le tube qui amène l'air devient particulièrement chaud pendant l'utilisation. Et quand on le fait passer sur l'épaule pour qui ne tire pas trop sur le poignet, ça peut surprendre.
Au final, je comprends mieux la présence de l'étiquette "Do not use flammable liquids", vu que l'air chaud pourrait suffire à enflammer un liquide dont le point éclair est bas (50° au moins, d'après la notice).
2014-05-03 22:20:19

Une autre remarque :
Pour avoir assisté à l'utilisation d'un pistolet à peinture "classique", un nuage de peinture s'était formé et avait mis presque une heure à se déposer et n'être plus détectable à l'oeil nu. Après deux heures, tout le sol était recouvert de nombreux points blancs.
Avec le PFS 5000 E, j'ai eu beaucoup de mal à percevoir un nuage et tout était retombé après vingt minutes, en ne laissant que de petites gouttes. Ca aussi c'est un gain de temps non négligeable quand on veut pouvoir enchaîner avec d'autres tâches dans la même pièce.
2014-05-05 22:00:17

merci pour la qualité de votre compte rendu de votre test
super !
2014-07-31 13:23:56

merci pour ces remarques. je repeints actuellement un 100m2 avec mon père. il m est très utile car il replie le 2eme godet pendant que je peints.
mais j ai remarque qu'au bout de 30 minutes a peu pres, il y a de la peinture qui se "colle" au niveau des deux buses d air et çà jette des pattes sur le mur.
je suis oblige régulièrement de nettoyer le bout "sorties air et sortie buse" pour éviter çà.

est ce que quelqu'un peut m expliquer si c est normal ou si je me trompe.

---------
de plus j ai fait l acquisition d'un goupillon pour nettoyer l interieur du tuyau d aspiration. sans çà c est impossible.
d aute avis ?

merci

clement
2014-11-01 08:22:12

S’inscrire / se connecter !