Test produit de la perceuse-visseuse sans fil PSR 18 LI-2 Ergonomic

Les membres de la communauté le-coin-des-bricoleurs.com testent les outils
électroportatifs Bosch

Petite mais costaud! 1 commentaire
Du 03/11/2015 Modifié 2015-11-03 20:49:23
Bosch nous propose de tester sa nouvelle perceuse-visseuse sans fil, la Bosch PSR18 Li2 Ergonomic ! Plein de nouveautés en vue !

1. Qu'avez-vous pensé du transport ?
Livraison rapide par Chronopost. J’étais absent lors de l’arrivée du transporteur. Il m’a appelé sur mon mobile et nous avons pu nous arranger.  Aucun souci.

2. Qu'avez-vous pensé du packaging ?
Une valisette plastique traditionnelle ‘Bosch vert’. Pratique, solide et plutôt jolie. A noter que la valisette est plus grande que celle de sa petite sœur PSR14,4Li2 alors que, comme nous le verrons plus tard, les 2 visseuses sont sensiblement de même taille. Une valisette si encombrante était-elle elle vraiment incontournable ?

3. Qu'avez-vous pensé de la notice d'utilisation ?
Je l’ai dit et le redis, je déteste les notices Bosch (je ne commenterai pas les autres marques puisque seul Bosch nous demande notre avis)! Ce genre de torchon est indigne d’une grande marque d’outillage et encore plus d’un outil à plus de 200 euros.
  • papier de très faible qualité
  • On se contrefiche d’avoir une notice en 15 langues, avec les schémas en début de notice, donc loin du texte correspondant et non annotés (puisque communs à toutes les langues), ce n’est pas pratique et peu lisible.
  • pas une mais 2 notices : une pour le chargeur, une pour la visseuse… et pourquoi pas encore une pour la batterie et une autre pour le petit embout de vissage fourni ?
  • au niveau du contenu, 5% de conseils utiles, le reste n’est que faux conseils d’utilisation destinés juste à protéger juridiquement le fabriquant en cas de problème.
On aurait aimé avoir
- plus de conseils pour maximiser la longévité des batteries, choisir ses accessoires, choisir le bon réglage de la perceuse en fonction de l'utilisation (réglage du couple...)
- une notice unique perceuse + chargeur
- une notice qui se limite à notre langue, les schémas étant intégrés « dans le texte » et non relégués tout à la fin de la notice.
- un papier de qualité, épais, et pourquoi pas des schémas en couleur
Cela dit, tout cela n’est pas bien grave, ce qui nous intéresse, c’est l’outil !

4. Quel était votre projet ?
Fixation de goulottes électriques, percement du coffrage qui cache le compteur EDF, divers autres travaux de vissage

5. Comment avez-vous utilisé l'outil ?
Les vissages ont été réalisés avec un porte embout + embout powerfix,
Les percements avec une scie cloche (powerfix également). Ou avec une mèche à bois Bosch 10mm.
Les percements ont été réalisés dans des conditions d’accès et de confort quelques peu hasardeuses (c’est pourquoi je n’ai pas de photos). Le mandrin frottait contre le mur (percement du coffrage au ras du mur)

6. Que pensez-vous de l'outil Bosch ?
Il y a beaucoup de choses à dire sur cette nouvelle visseuse.
Tout d’abord, sa compacité : elle est sensiblement de la même dimension et poids que la PSR14,4 LI2, qui est déjà particulièrement compacte pour sa catégorie, alors qu’on parle là d’un outil 18V, plus puissant. La PSR18LI2 ergonomic est même plus fine au niveau du moteur, ce qui permet de positionner la main dans l’axe de rotation de la perceuse, en plaçant les doigts aux emplacements prévus, de part et d’autres du moteur.  Cela nécessite de changer ses habitudes, car cette prise en mais est très différente de ce à quoi chacun de nous est habituée, mais au final, c’est très pratique. Rassurez-vous, on peut aussi très bien la tenir de façon traditionnelle, la main positionnée en dessous du moteur
Ensuite, le bouton permettant de choisir le sens de rotation est lui aussi inhabituel. Il prend ici la forme du petite tirette et est positionné sous la perceuse, juste devant les doigt lorsque l’ont a la perceuse en main. Mais surtout, son fonctionnement différent de ce à quoi on est habitué avec des poussoirs gauche/droite : ici, pas besoin de se poser de questions quand au sens de rotation du mandrin : pour percer ou visser, c’est « bouton vers l’avant », pour dévisser, « bouton vers l’arrière » : juste logique et parfaitement intuitif, idéal pour les débutants.
Le mandrin supporte les mèches jusqu’à 13mm, ce qui est rare sur une visseuse (souvent limitées à 10mm, comme la PSR18LI2 ancien modèle). C’est une très bonne nouvelle et m’aurait évité bien des difficultés lors d’un précédent chantier. On pourra par exemple utiliser des scies cloche de bonne qualité, dont l’axe fait souvent 13mm ! Par contre, la bague de serrage du mandrin est en plastique, comme sur (presque) toutes les visseuses Bosch (y compris gamme professionnelles).  On gagne surement un peu en poids, mais c’est forcément plus fragile qu’une bague métal.
A noter que le mandrin parait tout petit (surtout pour un 13mm !), mais en réalité, il semble qu’une partie du mandrin soit caché par la nouvelle bague de réglage du couple (plutôt moins jolie et pratique que sur les modèles précédents). Cette nouvelle disposition va cependant de pari avec le design affiné de la perceuse, et pourra être utiles lors de travaux dans des recoins difficiles d’accès.
La perceuse dispose enfin d’une double poignée, offrant une meilleure prise en main pour les perçages difficiles. Reste à voir si ce ne sera pas pénalisant dans des situations d’accès difficile.
Niveau finitions, confort de prise en mains et autres détails d’ergonomie (LEDs d’état batterie, sélecteur de vitesse), c’est du classique : rien à redire, la qualité Bosch est là ! Juste un petit défaut : que les LEDs présentant l’état de charge de la batterie sont assez peu visibles car cachées par la 2eme poignée.
Coté puissance, la fiche technique et la notice indiquent un couple maxi de 32 Nm, ce qui est très peu (inférieur aux modèles 14,4V existants, donnés pour 40 Nm). Nous avons eu confirmation du chef de produit Bosch que en pratique, la puissance du moteur sans charbon dont est équipée la PSR18LI2 Ergonomic est  supérieure de 10% aux modèles précédents, et que la baisse du couple « indiquée » est due aux spécificités du protocole de test. Pas de souci donc de ce coté.
Reste un grand mystère : le fonctionnement de la puce Syneon dont cette visseuse est équipée (comme tous les outils sans fils Bosch de dernière génération). Difficile de comprendre la réalité technique qui se cache derrière le discours marketing qui se contente de parler d’optimisation de la transmission d’énergie entre la batterie et le moteur !
En tout cas, rien à redire coté puissance : la perceuse n’a pas bronché lors de mon perçage improbable mix bois aggloméré/enduit en diamètre 10mm, au ras d’un mur, accès de traviole, perché en haut d’un escabeau ! La bague plastique du mandrin gardera malheureusement une trace de ce perçage (rayures), mais coté puissance, il y avait tout ce qu’il faut !
 
 
Passons aux accessoires :
Les nouvelles batteries sont impressionnantes : un tout petit peu plus large mais bien moins hautes que les anciennes batteries 18V, alors qu’elles disposent d’une autonomie en progrès (2,5Ah contre 2Ah) : elles sont à peine plus grosses que des batteries 14,4V 2Ah ! On regrettera seulement qu’elles ne puissent pas être rechargées par les chargeurs Bosch d’ancienne génération (encore commercialisés avec de nombreux outils). On notera que ces nouvelles batteries peuvent tout à fait fonctionner sur les outils 18V Bosch précédents et que les anciennes batteries 18V Li sont également compatibles avec les dernières générations d’outils 18V Bosch.
Coté chargeur, le nouveau chargeur est plus sophistiqué et plus rapide. Il est annoncé comme pouvant recharger 80% de la batterie dans un temps très court (clignotement rapide), puis termine la charge en douceur pour préserver la durée de vie de la batterie (clignotement lent). Je dois préciser qu’il semble y avoir un dysfonctionnement avec le chargeur que j’ai reçu : les 2 batteries étaient livrées à demi chargées (une seule LED allumée lorsque montées sur la visseuse). J’ai donc voulu les charger complètement. J’ai eu droit à une seule vitesse de clignotement pendant quelques minutes, puis une LED fixe indiquant une charge terminée : une fois remontée sur la visseuse, aucune des 2 batteries n’était convenablement chargée : une ou deux LEDs allumées mais pas 3. J’ai du laisser les batteries en charge un long moment, malgré la LED fixe du chargeur (je lai ai en fait laissées en charge une nuit), pour pouvoir bénéficier d’une pleine charge. Dysfonctionnement du chargeur ou simple aléa dû au fait que les batteries sont neuves ? Mystère !


7. Si vous deviez lui attribuer une note de 0 à 20 laquelle serait-elle ?
18/20
Je retire un point à cause de la bague du mandrin en plastique (que j’ai déjà rayée). Pour un outil de ce prix, on aurait pu espérer une bague de mandrin métal
Je retire également un autre point, car dans l’idéal, on aurait pu espérer un mandrin amovible (clipsable), avec la possibilité de le remplacer par des accessoires renvoi d’angle ou déport d’axe. Mais la solidité/fiabilité aurait-elle été du même niveau ?
Je ne retire pas de point pour le fonctionnement bizarre du chargeur, considérant que ça doit un être dysfonctionnement spécifique au chargeur qui m’a été livré, et pas représentatif du produit en général.
Conclusion : hautement recommandé ! Bosch confirme avec cette nouvelle perceuse sa capacité d’innovation et son excellente maitrise des technologies sans fil (batteries). Le prix n’est peut être pas à la portée de tous (surtout avec 2 batteries, configuration que je recommande fortement), mais on a l’impression d’avoir ici un outil dont la qualité est proche d’un outil de gamme professionnelle !
NEXT
la valise, comparée à celle de la PSR14,4LI2
1/8 la valise, comparée à celle de la PSR14,4LI2
PREV

Ecrire un commentaire

Très complet ce compte rendu... bien vu, bien fait. Bravo Flangad2.
2015-11-15 10:22:12

S’inscrire / se connecter !