Petit, puissant et polyvalent

Les membres de la communauté le-coin-des-bricoleurs.com testent les outils
électroportatifs Bosch

Test du Dremel Micro 8050-35 0 commentaire
Du 03/12/2014 Modifié 2014-12-03 19:24:36
Voici mon rapport d’essai de l’outil Dremel Micro, suite à ma sélection comme Testeur par Le Coin des Bricoleurs. Jusqu’à présent, je n’avais jamais utilisé d’outil de la marque Dremel. Je possède néanmoins un outil rotatif, sans marque, d’une dizaine d’années, dont je me sers qu’occasionnellement.

1-Packaging
Le Dremel Micro 8050-35 est joliment exposé dans son conditionnement plastique transparent,  majoritairement imprimé aux couleurs de la marque (Bleu/gris). Les graphismes et les vignettes photos mettent bien en évidence les principaux atouts de l’outil : éclairage ; compacité ; station de recharge ; diversité d’accessoires ; facilité d’utilisation; précision ; polyvalence. L’usage de plusieurs langues sur l’emballage est judicieux pour la maitrise des coûts de fabrication, les informations restent claires et ne sont pas trop abondantes.

Contenu de la boite :
-1 Outil Dremel Micro 8050 avec batterie Lithium-ion 7,2V incorporée
-1 Socle de recharge et son chargeur
-35 accessoires en coffret plastique
-1 étui pour l’outil
-1 manuel d’utilisation multilingue

2-Notice
Ce livret multilingue est très lisible avec ces illustrations, son tableau de vitesse de rotation, ses avertissements/instructions de sécurité et bien-sûr ses spécifications et ses  indications de montage/utilisation/entretien…
Au début, je voulais faire une remarque sur l’absence d’exemples d’utilisation des accessoires, puis j’ai découvert le site www.dremeleurope.com où j’ai pu découvrir une multitude d’informations sur chaque accessoire, des vidéos, des tutoriels. C’est bien plus intelligible et évolutif qu’un livret.
J’ai cependant une remarque à faire sur le tableau de recommandations des vitesses de rotation (tableau commun pour chaque langue) :
Il n’est pas facile d’identifier les pictogrammes de matériaux (exemple : bois tendre, bois dur…). Certains pictogrammes bénéficient d’une indication « Al » pour aluminium, « Cu » pour cuivre… mais pas tous. Un mot systématiquement sur chaque pictogramme, même uniquement en anglais (on peut toujours traduire l’anglais), serait bienvenu.

3-Test produit

3.1 Maniabilité
Le Dremel Micro offre une excellente liberté de mouvement grâce à sa batterie Li-ion incorporée et sa compacité.
Avec seulement 250gr, le confort d’utilisation est remarquable. Le gain de poids n’a pas non plus été fait au détriment de la qualité et de l’autonomie, l’ensemble parait très robuste. Le poids est bien équilibré, je ne ressens pas de lourdeur à l’arrière de l’outil pouvant rendre fatiguant un usage prolongé.
J’aime particulièrement sa surface de préhension. Elle est idéalement dessinée et proportionnée pour garantir une bonne stabilité de l’outil avec la plupart des morphologies de main. De plus, cette zone est revêtue d’une matière antidérapante.
L’outil semble particulièrement adapté à un travail minutieux, sans avoir recours à un arbre flexible comme sur d’autres modèles Dremel avec « Adaptations ».

3.2 Bruit
Pour ma part, le bruit est devenu l’un de mes principaux critères de choix pour l’acquisition d’un appareil électrique (outils, électroménager…).
Le niveau de puissance acoustique annoncé est de 75,3 dB, ce qui est bien plus faible que ceux des modèles filaire du même fabricant. A l’usage, on peut envisager travailler sans protection auditive pour des basses vitesses. Par exemple, à vide, en vitesse 2 (10 000 tr/min), le bruit ressenti est comparable à celui d’une brosse à dent électrique !
Par contre, à haute vitesse et suivant l’accessoire monté (disque à tronçonner, fraise…) le bruit de l’outil et de son accessoire au travail peut devenir fort et une protection auditive est fortement recommandée.

3.3 Eclairage
Un des points forts du Dremel Micro est son éclairage.
La tête est dotée de 4 Led placées derrière un plastique diffusant. Ainsi la lumière est diffuse et éclaire à la fois l’accessoire monté et la zone de travail. Cette diffusion peut donner l’impression que l’éclairage manque de punch mais à l’usage c’est tout à fait convenable. Plus de puissance lumineuse nuirait certainement à l’autonomie de la batterie et favoriserait l’éblouissement et la fatigue visuelle.
Il est possible d’éteindre l’éclairage en descendant tous les paliers de vitesse jusqu’à l’extinction de la lumière. On peut ensuite re-sélectionner sa vitesse de travail. Pour réactiver l’éclairage, il faut éteindre puis rallumer l’appareil.

3.4 Sélection de vitesse
La sélection de vitesse de rotation est simplifiée car elle se fait par 5 paliers et non par molette. La lisibilité est parfaite car chaque palier est muni d’un témoin à Led bleu. La sélection se fait grâce au touche + et -. A chaque démarrage, la vitesse se met sur la vitesse médiane de 15 000 tr/min.

3.5 Recharge
L’outil est muni d’un témoin à Led indiquant le niveau de batterie (Vert/Orange/Rouge/Rouge clignotant).
Je trouve l’autonomie assez bonne. La recharge complète est peut-être un peu longue : 3,75H annoncé pour une recharge complète ; 2,5H constaté pour un outil en voyant rouge. Ceci est certainement dû au fait qu’il s’agisse d’une station de recharge permettant la charge en continu. Ainsi, la station semble destinée à être constamment branchée et l’outil acceptera les multiples charges avec sa technologie Li-ion. Lorsque l’outil se recharge, les lumières Led bleues des vitesses de rotation s’allument l’une après l’autre de haut en bas.
Par curiosité, j’ai mesuré la consommation de la station avec un Wattmètre :
Station de charge branchée sans l’outil = 0.0W
Station de charge branchée avec outil déchargé = 5.2W
Station de charge branchée avec outil chargé à 100% = 0.1W
Donc, pas d’inquiétude pour votre consommation électrique en laissant la station branchée avec ou sans outil dedans.
La station avec ses 4 patins antidérapants est stable et l’outil s’enclenche facilement et efficacement.
Il est possible de ranger 4 accessoires à tige sur « l’arceau » de la station.

3.6 Accessoires
Les 35 accessoires fournis permettent des utilisations variées : couper, polir, graver, poncer, brosser, limer, affuter…
J’aime particulièrement la petite meule (réf. 83322) pour graver le verre. Cette opération est une première pour moi, je ne pensais pas que c’était aussi facile.
L’autre accessoire remarquable est la tige support (réf. SC402) permettant un changement rapide de disque sans dévisser la tige. Avec ce Dremel Micro, est fourni 2 disques à tronçonner utilisant ce système nommé « DREMEL EZ SpeedClic ». Plusieurs autres disques à tronçonner, poncer, ou brosser s’adaptent. Dommage que le coffret n’en contienne pas plus, car l’usage de l’ancien système à vis (réf. 402), également fourni dans ce kit pour les autres disques de découpe, de meulage et de ponçage, devient presque agaçant lorsqu’on a gouté à l’EZ SpeedClic.
L’ensemble des accessoires sont de qualité et semblent avoir une bonne longévité.

3.7 Porte-pince
L’embout de serrage d’accessoires est muni d’une pince de serrage Ø3,2 mm, mais il est possible d’en acheter des plus petites (0,8/1,6/2,4 mm) pour notamment serrer des petits forets.
L’écrou de serrage peut se serrer à la main. Néanmoins je recommande de donner un petit coup de clé pour l’usage de disques.
Le bouton de blocage de l’arbre, nécessaire pour visser l’écrou de serrage, est facilement identifiable et s’enclenche très bien.

3.8 Au travail !
L’outil est globalement très efficace pour l’ensemble des opérations possibles avec les accessoires fournis.
La vitesse de rotation ressentie à vide est stable et la montée en régime est très rapide.
Le frein moteur est efficace lors de son extinction.
Parfois le moteur se coupe, notamment lors de découpe/tronçonnage avec une pression trop forte ou si la trajectoire est déviée. Il s’agit d’une sécurité du moteur par contrôle électronique. Il faudra donc adapter son geste et sa force.
En comparaison avec mon outil filaire de 135W, j’ai néanmoins relevé une performance inférieure du Dremel Micro pour la découpe/tronçonnage :
Les 2 appareils à vitesse maximale (28 000tr/min pour le Micro ; 33 000tr/min pour le modèle filaire, le disque à tronçonner Dremel SC456 monté sur les deux, j’ai relevé 20% de temps supplémentaire au Dremel Micro pour découper une vis acier M6.
Pour le confort d’utilisation, large avantage pour le Dremel Micro grâce à sa forme, son bruit maitrisé, son poids, et son absence de câble.
Coté vibrations, je trouve les 2 appareils semblables.

3.9 Rangement
Le Dremel Micro est livré avec un étui comparable à une trousse ou un étui à lunettes.
Seul l’outil, sans accessoire monté, peut y être rangé.
Eventuellement on pourra glisser quelques objets fins dans la pochette du couvercle mais il n’est pas possible d’y mettre la notice, le chargeur, ou le petit coffret plastique d’accessoires.
Ainsi, le Dremel Micro trouvera idéalement sa place sur un bureau d’atelier:
-la station de charge branchée et posée à l’abri de la poussière,
-l’outil sur la station ou rangé dans son étui (dans un tiroir ?)
-le coffret d’accessoires et sa notice à portée de main (dans un tiroir ?)
-le tout, hors de portée des enfants !
L’avantage de cette disposition sur station est que l’outil est a porté de main, contrairement à mon outil filaire qui est soigneusement rangé en coffret au fond d’un placard.

4-Les PLUS
-Eclairage
-Compacité
-Légèreté
-Forme ergonomique
-Simplicité d’utilisation
-Station de recharge
-Autonomie par rapport au format et au poids de l’outil
-Qualité des accessoires
-Technologie Lithium-ion

5-Les MOINS
-Performance un peu en dessous des modèles filaires
-Incompatible avec la gamme d’ « Adaptations » Dremel (est-ce primordiale ? et que deviendrait l’éclairage?)
-Prix de lancement annoncé (135€)

6-Conclusion
Le Dremel Micro est à mon avis un futur Best-Seller de la marque.
Il associe confort, précision, et simplicité d’utilisation.
L’outil est très complet (technologie Li-ion, éclairage Led, témoins lumineux, station de recharge) tout en garantissant des performances honorables.

Si vous êtes plutôt « atelier créatif », cet outil est fait pour vous. Sa station permet de le disposer à portée de main et toujours chargé. Sa maniabilité est exemplaire et son éclairage augmentera votre précision.
Si vous êtes plutôt « atelier d’usinage », les modèles filaires, comme le nouveau 4200, vous permettront d’augmenter la cadence et les possibilités par des « Adaptations». L’’usage sera en revanche moins confortable.

Enfin, il faut reconnaitre que le Dremel Micro est autant agréable à utiliser qu’à regarder. Qualité secondaire, l’esthétisme est important pour agrémenter le plaisir du bricolage et des loisirs créatifs.

7-Suggestions pour futurs modèles
-Proposer une version « Deluxe » avec d’avantages d’accessoires et une mallette de transport
-Rajouter la possibilité de charger l’outil directement avec la fiche du chargeur, sans la station (=favorise les déplacements dans une mallette sans transporter le socle)
-Rajouter la possibilité d’utiliser l’outil branché sur secteur (comme certaines tondeuses à cheveux sans fil)

Merci de votre attention et merci aux Coins des Bricoleurs pour m’avoir confié ce Test.
Antoine85.
 
NEXT
Contenu du Dremel Micro 8050-35
1/14 Contenu du Dremel Micro 8050-35
PREV
S’inscrire / se connecter !